Un taïwanais-américain nommé scientifique de l’année par la revue Nature

Taïwan

Actualité
Taïwan | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
16 janvier 2018

Le journal britannique Nature, l’une des revues scientifiques les plus réputées au monde, vient de publier une liste - « Nature’s 10 » - qui recense les dix scientifiques les plus influents de l’année. Parmi elles, l’américano-taïwanais David Liu, nommé pour sa technique d’édition du génome qui « pourrait un jour sauver des vies ».

Né et élevé en Californie, David Liu a étudié la chimie à Harvard et à l’Université de Californie à Berkeley (UCB). Avec son équipe du Broad Institute de Cambridge (Massachusetts), ils ont travaillé à l’amélioration de la puissante technique d’édition de génome CRISPR. Cet outil permet de modifier le génome des organismes vivants. Mais pour le moment, aux États-Unis, on se sert de CRISPR principalement en vue de « modifier génétiquement des porcs pour en faire des donneurs d’organes », « altérer des moustiques afin de combattre le paludisme », et « cloner des embryons de porcs ».
L’édition du génome, ou édition génomique, est une technique de biologie moléculaire qui modifie le génome en utilisant des enzymes particulières jouant le rôle de ciseaux moléculaires : les endonucléases de restriction. La technique consiste à couper l’ADN double brin en un site spécifique grâce aux nucléases. Un morceau d’AND est retiré ou ajouté puis l’ADN est ressoudé par recombinaison homologue.

Parmi les autres scientifiques sélectionnés dans « Nature’s 10 », il y a également le physicien chinois Pan Jianwei, le physicien Khaled Toukan, et la chercheuse Sydney Byrne.

Sources :

Rédactrice :
Morgane Schuhmann, morgane.schuhmann[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE