Un professeur taïwanais souhaite commercialiser une technologie de détection des tumeurs

Taïwan

Actualité
Taïwan | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
24 mai 2018

Un professeur de l’Université Nationale Chung Cheng (CCU) vient d’inventer une puce capable de détecter les marqueurs tumoraux aux premiers stades du cancer. Il cherche à s’associer aux fournisseurs et entreprises médicales pour commercialiser sa technologie révolutionnaire.

Les marqueurs tumoraux sont des substances, souvent des protéines, mesurables grâce aux analyses sanguines. Leur dosage permet de détecter la présence de certains cancers lorsque leur taux est anormalement élevé. Ces analyses sont ensuite complétées par différents examens pour confirmer le diagnostic d’un cancer comme l’échographie, l’IRM, la scintigraphie, la radiographie, et l’indispensable biopsie. Si les marqueurs tumoraux participent aux outils de diagnostic du cancer, ils permettent également de mesurer la réaction de la personne malade aux traitements. Ils sont aussi utilisés comme outils de surveillance dans l’après-traitement.

D’après un communiqué de presse de NCCU, la technologie inventée Jen Chun-ping (任春平), – le pré-concentrateur de protéines avec nano-interstices, peut détecter des marqueurs tumoraux dans la circulation sanguine aux tous premiers stades du cancer. Aujourd’hui, les méthodes traditionnelles de diagnostique ne sont capables de détecter les marqueurs que lorsqu’il y a une forte concentration de protéines, en phase terminale du cancer. La puce nécessite cinq microlitres de sang ou d’urine ainsi qu’une application de basse tension d’environ 36 volts, permettant d’analyser l’échantillon.
Cette technologie, qui a mis cinq ans à se développer, accélère désormais le processus de détection des tumeurs, qui passe d’une journée entière de tests à seulement 30 minutes.
En plus de rechercher des partenaires commerciaux pour commercialiser cette technologie, Lee travaille avec une équipe de recherche russe pour développer une technologie similaire pour la détection de la maladie d’Alzheimer.

Sources :

Rédactrice :
Morgane Schuhmann, morgane.schuhmann[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE