Tenu à l’écart de la COP24, Taiwan réaffirme sa volonté d’agir pour le climat

Taïwan

Actualité
Taïwan | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
17 janvier 2019

Exclu de la COP24 proprement dite, Taiwan est déterminé à travailler avec les autres pays pour lutter contre les changements climatiques

Le ministère des Affaires étrangères, à Taipei, a remercié le 1er décembre le Royaume-Uni pour son soutien réaffirmé à la participation de Taiwan aux organisations internationales dédiées au climat. Le gouvernement de Taiwan est en effet exclu de la COP24, conférence des Nations unies sur les changements climatiques, qui a lieu du 3 au 14 décembre à Katowice, en Pologne.

Taiwan, a réitéré le ministère des Affaires étrangères, est déterminé à travailler avec les autres pays pour lutter contre les changements climatiques, et recherche leur soutien pour une participation significative à l’Accord-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), dont la 24e conférence des parties (COP) se tient à Katowice.

Le 27 novembre, interrogé par le parlementaire britannique Scott Mann, le ministre d’Etat pour l’Asie et le Pacifique au Foreign Office, Mark Field, a salué les mesures volontaires prises par Taiwan pour combattre les changements climatiques. Le Royaume-Uni soutient la participation de Taiwan dans les organisations internationales où il peut contribuer de manière valable aux dossiers d’intérêt mondial, dont ceux liés aux changements climatiques, a-t-il dit.

Le 29 novembre, la ministre d’Etat britannique pour l’Energie et la croissance propre, Claire Perry, lui a emboîté le pas, en réponse à une question du parlementaire George Howarth. La coopération sur l’énergie et les changements climatiques fait partie de la relation entre Taiwan et le Royaume-Uni, a-t-elle rappelé, ajoutant que cet engagement se manifestera en marche de la COP24.

Plusieurs instituts de recherche, fondations d’entreprises et organisations gouvernementales taiwanaises participent en effet à des activités organisées en marge de la COP24, à l’image de la Fondation Delta Electronics qui a pris part notamment le 9 décembre au Forum sur l’innovation durable.

Selon le ministère de la Protection environnementale, à Taipei, l’exclusion de Taiwan de la CCNUCC contredit l’esprit de cet accord ainsi que de l’Accord de Paris sur le climat. Membre responsable de la communauté internationale, Taiwan s’est fixé de manière volontaire l’objectif de réduire de 50% ses émissions de carbone d’ici 2050, par rapport à leur niveau de 2005. Diverses mesures ont été lancées pour atteindre cet objectif, dont le Plan de réduction des gaz à effet de serre, le Programme d’action pour le contrôle des émissions de gaz à effet de serre, et les Lignes directrices nationales d’action face aux changements climatiques, a-t-on précisé.

Taiwan, a poursuivi le ministère de la Protection environnementale, est prêt à aider les autres pays à concevoir des stratégies de réduction des conséquences des changements climatiques. Sa capacité dans ce domaine est illustrée par les nombreux projets bilatéraux entrepris avec ses alliés diplomatiques, qu’il s’agisse par exemple de promouvoir l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables aux îles Marshall ou d’adapter l’agriculture à la variabilité climatiques à Saint-Vincent-et-les-Grenadines et à Saint-Christophe-et-Niévès.

Le ministère a appelé toutes les parties à la CCNUCC à regarder au-delà des considérations politiques et à soutenir la participation professionnelle, pragmatique et constructive de Taiwan.

Source :
Taiwan Info (4 décembre 2018) :
https://taiwaninfo.nat.gov.tw/news.php?unit=56,68&post=146475

Rédacteur :
Jonathan Drubay,
jonathan.drubay[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE