Taïwan veut renforcer sa coopération avec les Etats-Unis grâce au programme LEAP

Taïwan

Actualité
Taïwan | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
6 novembre 2017

En encourageant la mobilité étudiante et les partenariats scientifiques, Taïwan espère renforcer sa coopération avec les États-Unis. Dans ce cadre, le programme LEAP (« Learn, Explore, Aspire, Pioneer ») joue un rôle majeur.

Lors de la cérémonie du lancement du programme LEAP (Learn, Explore, Aspire, Pioneer) dans la Silicon Valley en Californie, Monsieur Chen, Ministre des Sciences et Technologies, a déclaré que celui-ci fait partie d’un certain nombre d’initiatives gouvernementales visant à renforcer le vivier de talents dans le domaine du high-tech.
Dévoilé il y a peu par le gouvernement taiwanais, ce programme est une initiative permettant d’offrir aux doctorants taiwanais la possibilité de mener des recherches technologiques de pointe en IoT (Internet des Objets), big data, ou encore en IA (Intelligence Artificielle) dans la Silicon Valley pendant un an, mais également de se faire un réseau professionnel aux États-Unis. Ce programme permet également d’envoyer les doctorants taiwanais en France.
D’après le ministre, 35 participants ont été sélectionnés pour participer à cette formation, comprenant des présentations d’études de cas, des activités d’échanges avec des professionnels de la Silicon Valley et des séminaires d’experts de l’industrie technologique.

Grâce à ce programme, Taïwan va aider ses étudiants à jouer un rôle majeur dans le développement technologique mondial au cours des 10 prochaines années. Selon le ministre, près de 16 entreprises basées dans la Silicon Valley ont offert des opportunités de formation pour les taiwanais dans le cadre du projet LEAP, dont IBM, l’entreprise de semi-conducteurs Applied Materials Inc, et le fabricant de puces graphiques Nvidia Corp.
D’après une étude des laboratoires nationaux de recherche appliquée, près d’un tiers des taiwanais titulaires d’un doctorat envisagerait de travailler à l’étranger au cours des 5 prochaines années.

Source :

Plus d’information :

Rédactrice :
Morgane Schuhmann, morgane.schuhmann[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE