Taipei lance les véhicules électriques en libre-service dès mi-mars

Taïwan

Actualité
Taïwan | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
15 mai 2018

La ville de Taipei lance les voitures électriques en libre-service. Avec l’introduction d’Ucar, confié à la compagnie de location de voitures Unicar, le réseau de transports publics sera désormais encore plus pratique pour les citoyens de Taipei.

D’après Lo Chih-hao, chef de section à la division de la gestion des transports du gouvernement de la ville de Taipei, le service Ucar devrait tirer parti du succès de YouBike et Umotor.
Youbike est un service de vélo en libre-service qui exploite maintenant plus de 13,000 vélos et 400 stations à Taipei. Umotor, qui a été lancé en 2016, exploite quant à lui des scooters électriques. Ce service marche si bien que le nombre de scooters va passer prochainement de 200 à 1000.

Ucar a développé l’application de partage de voiture en collaboration avec Hon Hai Precision Industry Co (groupe Foxconn), afin de permettre aux utilisateurs de réserver et de louer une voiture plus facilement, et d’effectuer des paiements via leur téléphone mobile une fois inscrits. Le coût est fixé provisoirement à 100 dollars taïwanais (2.75 euros) par tranche de 30 minutes. Ce système de voitures en libre-service est conçu pour des courtes distances. E les utilisateurs pourront garer leur voiture à l’endroit de leur choix.
Durant la période d’essai, il n’y aura que 10 voitures électriques disponibles et 11 places de stationnement à Taipei, afin de tester la viabilité de ce service.

Depuis quelques années, la voiture électrique a le vent en poupe. Automobile du futur, respectueuse de l’environnement et économique pour son propriétaire, elle constituerait la solution écologique idéale pour conduire sans polluer. Mais la voiture « zéro émission » est une illusion : ce n’est pas parce qu’elle n’émet pas de CO2 en roulant qu’elle ne pollue pas. Que ce soit au moment de sa fabrication ou à l’usage, le véhicule électrique a bel et bien une incidence sur l’environnement. D’après l’Agence française de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), « la voiture électrique consomme moins d’énergie que la voiture thermique car sa chaîne de traction présente un excellent rendement énergétique. Malgré cela, sur l’ensemble de son cycle de vie, la consommation énergétique d’un véhicule électrique est globalement proche d’un véhicule diesel ». Il faut en effet deux fois plus d’énergie pour construire (matière première, transport des pièces détachées, assemblage) une voiture électrique qu’une voiture thermique. En cause : la fabrication des batteries extrêmement énergivore.

Sources :

Rédactrice :
Morgane Schuhmann, morgane.schuhmann[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE