Microsoft Taïwan organise un atelier sur l’IA et la cybersécurité

Taïwan

Actualité
Taïwan | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique | Horizon 2020 : innovations et progrès techniques
15 mai 2018

Microsoft Taïwan, l’Institut pour l’Industrie de l’Information (III) et plusieurs autres instituts de recherche et entreprises privées de sécurité des données ont participé au workshop sur la cyber-sécurité et l’IA, qui s’est tenu à Taipei le 27 mars. L’occasion d’étudier le potentiel de différentes options de sécurité des données et le développement de systèmes plus efficaces de protection des données.

Au fur et à mesure que Taïwan avance dans l’ère du numérique, et cherche à devenir une véritable plaque tournante pour le développement de l’IA, de l’Internet des Objets, du big data et des technologies connexes, les entreprises et développeurs soulignent la nécessité de prendre en compte la cyber-sécurité et la protection des données.

Taïwan possède beaucoup d’entreprises spécialisées en IA. Cela augmente non seulement la visibilité de ses projets et de ses investissements dans l’industrie, mais place également l’île dans une position unique en ce qui concerne l’exploration de la recherche en sécurité de l’IA et des systèmes qui pourraient être exportés dans d’autres pays.

Les participants à l’atelier et au forum étaient nombreux. Parmi eux : Yu Xiabin, CEO de III, Lin Zongnan, chef de l’Institut de cyber-sécurité, Sun Jikang, chef de Microsoft Taiwan, et Michael Montoya, chef de la cybersécurité pour Microsoft Asie.
De nombreux points ont été discutés lors du workshop, dont l’utilisation de l’IA pour déterminer les faiblesses des machines, la capacité de l’IA à analyser la force des systèmes de sécurité en ligne et à évaluer la menace de vol de données, et l’application de l’IA pour se défendre contre des applications malveillantes.

Ce workshop intervient peu de temps après l’annonce de Microsoft Taïwan d’accorder la priorité aux candidates féminines pour ses prochains recrutements, dans le cadre d’un effort visant à combler l’immense écart entre les hommes et les femmes dans l’industrie des technologies.

Sources :

Rédactrice :
Morgane Schuhmann, morgane.schuhmann[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE