Le gouvernement taiwanais accélère le développement de l’éolien offshore

Taïwan

Actualité
Taïwan | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
8 août 2018

Simplification des procédures d’approbation des projets, renforcement du suivi de la construction des infrastructures de soutien, aide à la maîtrise des procédures administratives pour la planification et la construction : le gouvernement met tout en œuvre pour accélérer le développement des champs éoliens offshore à Taiwan.

La transition vers les énergies renouvelables est déterminante pour parvenir à l’objectif d’une sortie du nucléaire en 2025, a souligné le Premier ministre, Lai Ching-te [賴清德], le 5 juillet dernier.

En avril et juin, le ministère de l’Economie a sélectionné par appels d’offres un total de neuf entreprises taiwanaises et étrangères pour la réalisation de 14 projets éoliens offshore d’une capacité totale de 5,5 gigawatts (GW). Situés au large des côtes occidentales de Taiwan, principalement au large du district de Changhua, ces projets prendront corps au cours des sept prochaines années.

Les demandes de permis de construire pour des fermes éoliennes offshore impliquant plusieurs ministères, le Premier ministre a demandé aux administrations concernées de renforcer la collaboration interministérielle de manière à accélérer les procédures. En termes d’infrastructures de soutien, il a donné pour consigne au ministère de l’Economie de coopérer étroitement avec les entreprises impliquées pour s’assurer de la mise en place rapide de quais aménagés pour l’installation des turbines, de ports nécessaires à l’exploitation et l’entretien des éoliennes et de réseaux de transmission et de distribution électriques.

Le 30 avril, le ministère de l’Economie a dévoilé les noms des sept lauréats d’un premier appel d’offres portant sur dix projets éoliens offshore d’une capacité totale de 3,8 GW. Parmi eux figurent la compagnie nationale d’électricité Taiwan Power (Taipower), l’entreprise publique taiwanaise China Steel, l’entreprise allemande WPD, et les firmes danoises Orsted et Copenhagen Infrastructure Partners (CIP). Un deuxième appel d’offres, dont les résultats ont été annoncés à la fin du mois de juin, a réparti quatre lots d’une capacité totale de 1,66 GW entre l’entreprise canadienne Northland Power, associée à l’entreprise singapourienne Yushan Energy, et à nouveau la firme danoise Orsted.

A terme, ces quatorze fermes offshore devraient générer 19,8 milliards de kilowatts-heures par an, créer 20 000 emplois, provoquer des investissements globaux de 962,5 milliards de dollars taiwanais et réduire les émissions de carbone à Taiwan de près de 10,5 millions de tonnes par an, a précisé le ministère.

En 2017, 46,8% de l’électricité produite à Taiwan provenait de centrales à charbon, 34,7% de centrales au gaz naturel, 8,3% de centrales nucléaires et 4,5% de sources renouvelables. D’ici 2025, le gouvernement souhaite augmenter la part du gaz naturel ainsi que les sources renouvelables pour atteindre respectivement 50% et 20% du mix énergétique global. Il souhaite aussi réduire à 30% la part du charbon.

Sources :
Taiwan Info (09 juillet 2018) :
https://taiwaninfo.nat.gov.tw/news.php?unit=53,68&post=137556
Taiwan News (07 juillet 2018) :
https://www.taiwannews.com.tw/en/news/3476609

Rédacteur :
Jonathan Drubay,
jonathan.drubay[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE