Le gouvernement finance désormais les vaccins contre le papillomavirus pour les filles

Taïwan

Actualité
Taïwan | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
7 mars 2018

Près de 80 pays fournissent gratuitement une vaccination contre le papillomavirus. C’est désormais le cas de Taïwan. On s’attend à ce que cette mesure bénéficie à 100,000 jeunes filles, réduisant ainsi considérablement les cancers du col de l’utérus du pays.

Le cancer du col de l’utérus est dû à une infection persistante causée par un ou plusieurs papillomavirus humains (HPV). Cette infection est très contagieuse. Il y a plus de 100 types de HPV, dont une quarantaine peuvent provoquer des infections au niveau des organes sexuels, et au moins 13 d’entre eux peuvent causer le cancer. Presque tous les cas du cancer du col de l’utérus sont attribués à l’infection au HPV, y compris les types 16 et 18 qui causent environ 70% des cancers du col de l’utérus et des lésions cervicales précancéreuses. Ce cancer figure depuis de nombreuses années parmi le top 10 des cancers de la femme, touchant près de 3000 femmes par an en France et près de 1500 à Taïwan.

Il existe trois types de vaccins contre le papillomavirus, recommandés dès l’âge de 11 ans : les vaccins bivalent (types 16 et 18), quadrivalent (types 6, 11, 16 et 18) et nonavalent (types 6, 11, 16, 18, 31, 33), qui sont administrés en 2 ou 3 doses. L’OMS recommande d’ailleurs la vaccination pour les filles âgées de 9 à 13 ans, pour une meilleure efficacité. Ces vaccins, développés depuis une dizaine d’année, préviennent environ 90% des cancers du col de l’utérus.

Malgré l’efficacité de la vaccination, la couverture vaccinale est faible et en baisse constante en France et dans d’autres pays depuis 2010. A Taïwan, afin de réduire drastiquement l’infection au HPV, les jeunes filles de 13-14 ans recevront dès novembre prochain des vaccins financés par le gouvernement. Et 100,000 étudiantes devraient également en profiter chaque année, d’après l’agence de promotion de la santé (HPA – Health Promotion Administration), qui a reçu un budget d’environ 250 millions de dollars taïwanais (7 millions d’euros) pour financer les vaccins.

Sources :

Rédactrice :
Morgane Schuhmann, morgane.schuhmann[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE