Israël et Taiwan tissent des liens solides

Taïwan

Actualité
Taïwan | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
7 mars 2018

Les deux pays sont plus proches que jamais : Taïwan investit massivement dans la technologie israélienne, le MOST va mettre en place une nouvelle division technologique en Israël, et le maire de Taichung, Lin Chia-lung, s’y est récemment déplacé pour participer à la 32e Conférence internationale des maires.

Si Taïwan et Israël sont très similaires - les deux pays sont densément peuplés, sont écartés de certaines décisions politiques mondiales, et ont des ressources naturelles limitées, ils sont également complémentaires. Taïwan peut apprendre d’Israël pour utiliser le moins de ressources naturelles possibles et réaliser les plus grandes innovations technologiques, tandis que Taïwan apporte à Israël des coûts avantageux, des délais de commercialisation courts, une capacité de production de masse, et lui ouvre la voie au marché asiatique.

Les deux nations collaborent ensemble depuis plusieurs années déjà. En septembre dernier, une plateforme dédiée aux échanges technologiques entre les deux pays a été créée. Elle sert principalement à promouvoir les échanges entre les secteurs privés, publics et universitaires des deux pays aux niveaux de la sécurité de l’information, des infrastructures de gestion de l’eau, des technologies au service d’une agriculture durable, des applications de réalité virtuelle augmentée, de l’intelligence artificielle et des voitures sans conducteurs. Elle vient également en aide aux entreprises israéliennes qui veulent mener des actions de fusion ou d’acquisition avec des entreprises taïwanaises.

Exemple le plus frappant de la coopération entre les deux pays : Mobileye. Société israélienne de haute technologie qui développe des systèmes anti-collusions et d’assistance à la conduite de véhicules, Mobileye est également un acteur majeur dans le développement de la voiture autonome. Aujourd’hui, certains bus circulant à Taipei et à Taoyuan sont équipés de la technologie Mobileye. D’après Asher Yarden, représentant du bureau économique et culturel d’Israël à Taïwan, « c’est l’entreprise leader dans ce domaine ». En mai 2017, Intel a racheté la société pour un montant record de 15 milliards de dollars (12.3 milliards d’euros). Il s’agit de l’acquisition la plus coûteuse jamais réalisée pour une entreprise israélienne.

En 2016, le commerce bilatéral des deux pays a atteint 1.59 milliards de dollars (1.31 milliards d’euros), soit 15% de plus qu’en 2015. Et les entreprises taïwanaises ont investi entre 200 et 300 millions de dollars (165 et 245 millions d’euros) en Israël. Il s’agit principalement de l’exportation d’ordinateurs, pièces automobiles, mobylettes et bicyclettes. Les motos taïwanaises des entreprises Sanyang et Kymco détiennent en effet une part importante du marché Israélien. Deux entreprises taïwanaises y ont également établi des centres de recherche et développement. Il s’agit d’Hiwin, basé à Taichung, l’un des plus grands fabricants de robots de l’île, et de Winbond Electronics, l’un des plus grands fournisseurs de semi-conducteurs de circuits intégrés de Taïwan.

Le Ministère des Sciences et Technologies (MOST) vient également d’annoncer qu’il allait créer une nouvelle division en Israël afin de tirer profit de l’expertise du pays en matières d’innovations technologiques et de modèles économiques. Pour Lin Chia-lung, maire de Taichung, Israël est une source d’inspiration pour Taïwan, en particulier sur le plan technologique avec des innovations telles que les systèmes d’alerte sismique précoce, l’intelligence artificielle, l’informatique quantique, les technologies biomédicales et les technologies d’irrigation au goutte-à-goutte.
Le MOST compte actuellement 16 divisions techniques à l’étranger. Celles-ci travaillent avec le ministère des affaires étrangères dans les bureaux de représentations à l’étranger de Taïwan. Avec cette nouvelle division israélienne, qui devrait être officiellement créée en juin, le MOST a l’intention d’envoyer davantage de jeunes taïwanais travailler dans des entreprises israéliennes.

Enfin, le maire de Taichung, Lin Chia-lung, s’est récemment déplacé en Israël pour participer à la 32ème Conférence internationale des maires.
Au premier jour de cette conférence, celui-ci s’est entretenu avec Nachman Shai, vice-président de la Knesset et président du groupe d’amitié parlementaire Israël-Taïwan. Les deux élus ont échangé des idées sur la promotion des villes et l’économie du tourisme, et discuté de la situation politique dans leurs pays respectifs. Le maire de Taichung a saisi cette opportunité pour remercier le groupe d’amitié pour sa promotion des liens bilatéraux et sa contribution à la conclusion de nombreux accords entre Taïwan et Israël depuis l’ouverture en 1993 de leurs bureaux de représentations respectifs. En réponse, Nachman Shai a loué l’amitié bilatérale et proposé que Taichung noue un jumelage avec des villes israéliennes et conclut des accords de coopération avec des start-up locales. Ces partenariats, a-t-il estimé, formeront une fondation solide à la coopération entre Taïwan et les pays du Moyen-Orient.
Le maire a également rencontré le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et s’est rendu au siège de diverses entreprises technologiques et start-up innovantes. Il a indiqué avoir discuté de collaborations potentielles dans les domaines de l’intelligence artificielle et des véhicules autonomes.

Illust: Chu Jui-hao (3e (...), 42.1 ko, 640x360
Chu Jui-hao (3e à g.), directeur de département au ministère de la Culture, Asher Yarden (au centre), directeur du Bureau économique et culturel d’Israël à Taipei, et d’autres responsables présentent diverses publications israéliennes lors du TIBE 2018

Source : Taiwan Info / Aimable crédit de la Fondation du TIBE

Sources :

Rédactrice :
Morgane Schuhmann, morgane.schuhmann[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/

PLAN DU SITE