Des bus électriques à la recharge quasi-instantanée

Suisse

Actualité
Suisse | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
16 avril 2018

Diminuer coûts financiers et environnementaux dans le transport urbain, un enjeu de taille pour les métropoles suisses comme pour les françaises. Dans cette course au bus propre et économe, zoom sur les bus TOSA, projet lauréat du Watt d’or 2018 qui mise sur des batteries à durée de vie longue, peu encombrantes et qui se rechargent très rapidement.

Les bus TOSA (T pour Transports publics genevois, O pour Office de Promotion des Industries et des Technologies, S pour Services industriels de Genève et A pour ABB) offrent une nouvelle alternative aux bus électriques habituellement en circulation puisque leur principe est d’éviter toute charge longue au dépôt, ou toute charge continue via des caténaires, avec un système de micro-charges à certains arrêts du parcours. Tous les quelques arrêts, un bras articulé vient se fixer en une seconde au bus et le recharger en 15 secondes. Ce qui permet au bus d’être autonome pour une distance d’environ trois arrêts de bus. Et dans un temps équivalent au temps moyen de montée et de descente des passagers. Aux terminus de la ligne, une recharge de l’ordre de 5 minutes est nécessaire. Ces bus ont des atouts : durée de vie de 10 ans estimée pour les batteries, encombrement moindre, recharge qui ne perturbe pas les déplacements habituels et un système fonctionnel sur des bus articulés. Ceci dans un environnement très concurrentiel et en plein développement : Bolloré, Heuliez, NTL-Alstom (Fr), Irizar (ES), Dietrich Carebus-Yutong (Fr-Chine), BYD (Chine), Solaris (PL).

Les bus TOSA sont déployés à Genève sur la ligne 23 depuis le début de l’année. C’est une ligne longue de 25 arrêts, dont 13 avec des recharges. Ces bus sont équipés sur le toit d’une batterie lithium-ion LIB, de mécanismes permettant la récupération d’énergie au freinage, à la décélération et à la descente. Ils mesurent 18 m pour une capacité d’accueil de 130 voyageurs. Ils ont été développés par ABB Sécheron et Carosserie HESS AG. Des bus avec la même technologie seront déployés à Nantes cette année.

Le Watt d’Or est décerné chaque année par l’Office fédéral de l’énergie. En 2018, cinq lauréats ont été récompensés : les bus TOSA ont été distingués dans la catégorie mobilité.

Plus d’informations :

Rédactrice : Ombeline Jollivet - Chargée de mission scientifique et universitaire en Suisse - ombeline.jollivet[at]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE