Bilan de la deuxième série des pôles de recherche nationaux

Suisse

Actualité
Suisse | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Sciences Humaines et sociales
18 mai 2018

La deuxième série des pôles de recherche nationaux s’est achevée fin 2017. L’occasion pour un bilan de cette série et un focus sur cet outil de financement de la recherche multi-établissements suisse.

La Confédération suisse utilise deux outils de pilotage de la recherche : les pôles de recherche nationaux (PRN) qui financent partiellement des projets prospectifs stratégiques à long terme - 12 ans – et les programmes nationaux de recherche (PNR), d’une durée de cinq ans, dédiés à la résolution d’un problème existant et portés par une seule institution de recherche.

La deuxième série du programme de PRN, qui a été lancée en 2005, s’est achevée fin 2017. Série composée de six pôles dédiés aux sciences humaines et sociales : deux ont été menés par l’université de Zurich, l’un sur la démocratie et l’autre sur les médias, deux par l’université de Bâle sur la critique de l’image et la santé mentale, un par l’université de Berne sur les conditions cadres du commerce international et un par l’université de Genève sur les sciences affectives.

Cette deuxième série a été très active en terme de visibilité : 6 459 publications (tous supports confondus : articles à comité de lecture et sans, livres, …) et 5 718 présentations orales, en terme de coopérations : 1 182 ont été mises en place, dont 49 avec des entreprises et en terme de transfert technologique : une start-up fondée, un projet qui se poursuivra via un soutien d’Innosuisse – agence de la Confédération suisse pour l’encouragement de l’innovation et qui succède à la Commission pour la Technologie et l’Innovation (CTI) – et 46 prototypes. De plus, des instituts de recherche ont pu être mis en place ou pérennisés : le centre disciplinaire pour la théorie et l’histoire de l’image à l’université de Bâle, le centre suisse des sciences affectives à Genève, une infrastructure de recherche en neurosciences cognitives et affectives avec le Brain Behaviour Laboratory et un centre pour la démocratie à Aarau. Plusieurs programmes doctoraux ont également été lancés. De plus, des chercheurs d’autres pays, comme le service de neurologie de l’université de Rennes pour le PRN « Sciences affectives » ont été impliqués dans ces PRN, tant au niveau exécutif que de l’évaluation des projets pour leur sélection. Sur les six pôles, seul un n’a pas mené son projet à terme : l’étude étiologique sur la santé mentale, axée sur la grossesse et la naissance, s’est arrêtée en 2010 faute d’un nombre de participants à l’étude suffisant.

Illust: Institutions hôtes, 33.1 ko, 681x371
Institutions hôtes des PRN

Publié dans Les Pôles de recherche nationaux PRN - Recherche en réseau, Fonds national suisse de la recherche scientifique, p. 4


Fonds national suisse

8 PRN sont actuellement en cours pour la période 2010-2022 et 8 pour la période 2014-2026. La sélection de nouveaux pôles est en cours pour une cinquième série de PRN qui débutera en 2020. Cette nouvelle série a pour thème la recherche fondamentale dans la numérisation et ses applications, dans la continuité du plan d’action « Numérisation pour le domaine FRI –Formation, Recherche et Innovation- durant les années 2019 et 2020 » présenté par le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) mi-2017.

Plus d’informations :

Sources :

  • Bilan impressionnant pour la 2e série de pôles de recherche nationaux, SEFRI NEWS, Avril 2018, p. 12 à 14
  • Guide 2018, National Centres of Competence in Research, Fonds national suisse de la recherche scientifique, en anglais
  • Plan d’action pour le numérique : renforcer la formation et la recherche, Communiqué de presse de la Confédération suisse, 5 juillet 2017

Rédactrice :
Ombeline Jollivet – Chargée de mission scientifique et universitaire en Suisse – ombeline.jollivet[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE