Le bien-être des seniors : une préoccupation de la recherche slovaque

Slovaquie

Actualité
Slovaquie | Sciences Humaines et sociales | Agronomie et alimentation
5 août 2019

Deux projets de recherche se concentrent sur la question des seniors en Slovaquie. Le projet Interreg NutriAging s’intéresse à la santé physique et mentale des seniors tandis que le projet « Aspects psychologiques de l’adaptation à la retraite », se concentre sur la transition du travail à la retraite.

Illust: Les seniors : en, 41.2 ko, 825x464
Les seniors : en Slovaquie, un thème d’importance (Crédits : Shutterstock)

L’espérance de vie en Slovaquie est aujourd’hui en moyenne de 73,2 ans pour les hommes et 80 ans pour les femmes. Cependant, la Slovaquie se place parmi les derniers pays européens sur l’échelle santé-vie d’Eurostat de nombreux seniors slovaques étant atteints de maladies physiques ou mentales. Ce contexte fera rapidement de la question des seniors une préoccupation socio-économique importante en Slovaquie.

D’une part, le projet Interreg NutriAging, prenant en compte l’importance de l’alimentation pour la santé, souhaite sensibiliser les seniors et personnes qui les accompagnent (médecins, aides-soignants, membres de la famille) à cet enjeu. Ce projet est mené par des chercheurs de l’Université Comenius et de l’Université de Vienne et financé par l’Union européenne via le programme de coopération transfrontalière SR-AT, INTERREG VA. Pour cela, les chercheurs analyseront les marqueurs de vieillesse et l’impact des aliments et de l’activité physique sur les personnes âgées.

D’autre part, le projet « Aspects psychologiques de l’adaptation à la retraite », mené par Peter Halama, de l’Institut de psychologie expérimentale au Centre de sciences sociales et psychologiques de l’Académie des sciences slovaques, s’intéresse à la transition du travail à la retraite et au changement dans le rôle social des personnes âgées que cela implique. Jusqu’ici la question a été étudiée d’un point de vue théorique. Ce projet inclut des recherches qualitatives grâce à des entretiens avec des personne ayant récemment vécu cette transition. Les résultats du projet pourront déboucher sur la création de programmes de retraite éducatifs et interventionnels et bénéficier à une politique dans ce domaine.

Pour plus d’informations :

Sources :

Rédactrice : Marine Gobet, Chargée de mission pour la Coopération Scientifique et Universitaire, Ambassade de France en Slovaquie, http://sk.ambafrance.org

Contact : marine.gobet[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE