Glycanostics, la startup slovaque qui aide au diagnostic du cancer

Slovaquie

Actualité
Slovaquie | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Médecine individualisée
10 juillet 2018

Deuxième cause de mortalité dans le monde, le cancer est aujourd’hui un véritable fléau. Le diagnostic d’un cancer chez un patient à une phase précoce de son développement augmente les chances de réussite du traitement. Deux chercheurs de l’Académie Slovaque des Sciences ont créé Glycanostics, une startup qui propose des kits de produits permettant le diagnostic précoce de cancers.

Glycanostics, la start-up de deux chercheurs slovaques remarquables

Deux chercheurs de l’Institut de Chimie de l’Académie Slovaque des Sciences sont à l’origine de cette startup : Ján Tkáč et Tomáš Bertok. Diplômé de la Faculté de Technologie Chimique et Alimentaire de l’Université Technique de Slovaquie, Ján Tkáč est chercheur depuis plus de 20 ans dans le domaine des biotechnologies. Spécialiste du développement de méthodes bio-analytiques, il est l’auteur de plusieurs centaines de publications scientifiques. Il a remporté de nombreux prix prestigieux pour ses travaux de recherche :

  • 2006 : vainqueur de la compétition mondiale « Nanochallenge »
  • 2015 : médaille “Samuel Mikovini” du Ministère Slovaque de L’Education, de la Science, de la Recherche et du Sport
  • 2016 : prix du scientifique de l’année
    Ján Tkáč a déjà pu bénéficier de nombreux financements pour réaliser ses projets de recherche notamment grâce aux Actions Marie Curie des programmes européens, mais aussi grâce à l’APVV (Agence Slovaque pour la Recherche et le Développement). Il est également le seul chercheur slovaque à avoir pu bénéficier d’une bourse du Conseil Européen de la Recherche (en 2012).
    D’abord désigné « Personnalité étudiante » de l’année 2013/2014, puis « Jeune personnalité scientifique » en 2016, et enfin désigné, par Forbes, pour faire partie des « 30 Jeunes talents de moins de 30 ans » en 2017, Tomáš Bertok a également reçu un prix du Président de la République Slovaque pour ses travaux de recherche en sciences de la vie.

Ensemble, ces deux chercheurs ont créé Glycanostics en 2017, une startup innovante qui développe des kits pour le diagnostic précoce du cancer de la prostate et du sein. Grâce à leurs travaux de recherche, effectués en collaboration avec des docteurs et des experts scientifiques de sept pays différents, ils ont pu déposer deux brevets pour leurs innovations. La création de leur startup leur a également valu la 3ème place à la 11ème édition de « Nápad roku » (L’idée de l’année 2018), organisée en République Tchèque, où 192 projets étaient en compétition.

Illust: Crédits photo : (...), 7.4 ko, 299x168
Crédits photo : Glycanostics.

Des kits de diagnostic innovants

Glycanostics développe des kits utilisables à domicile pour le diagnostic précoce du cancer de la prostate notamment, qui tue chaque année environ 350 000 personnes.

Illust: Crédits photo : (...), 36.3 ko, 800x470
Crédits photo : Glycanostics.

Ján Tkáč et Tomáš Bertok ont créé une méthode spécifique de diagnostic précoce de ce cancer qui repose sur l’analyse non invasive (analyse sérique) des modifications des glycanes d’une protéine appelée PSA (prostate-specific antigen). Cette protéine est retrouvée en grande quantité dans le liquide séminal, et en petite quantité dans la circulation sanguine, ce qui permet son dosage dans le sérum puis son analyse. Chez les hommes présentant une hypertrophie de la prostate, les taux de la protéine PSA tendent à augmenter. Cependant, l’augmentation du taux de PSA n’est pas toujours synonyme de cancer de la prostate, et à l’inverse, un résultat normal au test PSA n’exclut pas complètement la présence d’un cancer. C’est pourquoi les deux chercheurs slovaques précisent que ces kits de diagnostic précoce permettent d’effectuer des tests pouvant aider les médecins à prendre la décision de faire une biopsie ou non pour effectuer des analyses complémentaires. Le coût d’une biopsie étant relativement élevé, ce type de test peut permettre de réduire le coût lié au diagnostic du cancer.

Les kits de diagnostic développés par ces deux chercheurs slovaques sont actuellement en cours de validation technologique et préclinique. Les premiers tests de ces kits effectués sur des centaines d’échantillons sont prometteurs, les résultats indiquent en effet 95% de précision, 100% de sensibilité et 94% de spécificité. Une validation clinique sera par la suite nécessaire pour pouvoir certifier ces kits de diagnostics.

Pour en savoir plus :

Sources :

Rédactrice : Adèle Picquet, Chargée de mission pour la Coopération Scientifique et Universitaire, Ambassade de France en Slovaquie, http://sk.ambafrance.org

Contact : adele.picquet[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE