Science & Technologie : bulletin de mai 2018

Russie

Russie
18 juin 2018

Informations du mois :

Le 7 mai, Vladimir Poutine annonce pour son 4e mandat un « décret de mai » définissant les objectifs stratégiques nationaux, y compris en matière scientifique.

Le 15 mai, par décret présidentiel, le Ministère de l’Éducation et de la Science est scindé en deux (Ministère de l’Instruction et Ministère de la Science et de l’Enseignement supérieur).

Politique de recherche

  • 07/05 : le Président Poutine, pour son quatrième mandat à la tête de l’État, a fait connaître par son nouveau « décret de mai » (pour reprendre la terminologie appliquée aux décrets de mai 2012) les « objectifs nationaux et les tâches stratégiques de développement de la Fédération de Russie jusqu’en 2024 ». À l’horizon 2024, le gouvernement aura pour responsabilité de :
    • hisser la Russie parmi les cinq premiers pays en R&D dans les domaines définis comme prioritaires pour le développement scientifique et technique ;
    • assurer l’attractivité envers les scientifiques tant russes qu’étrangers ;
    • accroître significativement la DIRD en part du PIB, pour l’ensemble des sources de financement ;
    • créer des infrastructures de pointe pour la R&D et l’innovation, y compris des installations scientifiques dites « MegaScience » ;
    • renouveler au moins la moitié de l’équipement instrumental des principaux organismes de R&D ;
    • créer des centres scientifiques de rang mondial, dont un réseau de centres mathématiques internationaux et de centres de recherche en génomique ;
    • créer au moins 15 centres de recherche de rang mondial sur la base de l’intégration d’universités et d’organismes scientifiques et de leur coopération avec des organisations économiques ;
    • créer un système de formation et de développement de cadres scientifiques, donnant aux jeunes chercheurs l’opportunité de réaliser des R&D, la création de laboratoires et d’équipes compétitives.
  • 11/05 : Les membres de la Douma en charge de l’éducation et de la recherche ont soutenu 7 des 10 amendements avancés en seconde lecture du projet de loi d’initiative présidentielle (n°253) sur les statuts de la RAN. Selon ces modifications, la RAN serait placée au cœur de l’analyse des avancées scientifiques du pays (elle devra notamment rédiger un rapport annuel directement adressé au Président de la Fédération et au gouvernement). Sa mission de vulgarisation scientifique auprès de la jeunesse est maintenue. En outre, lа RAN pourra être chargée de coordonner les candidatures des responsables des organisations scientifiques. La RAN aura également comme objectif la prévision et la prospective des principales orientations de développement scientifique, technologique et socio-économique du pays, ainsi que l’orientation de l’activité scientifique et technique des organisations scientifiques et établissements d’enseignement supérieur.
  • 15/05 : Scission par décret présidentiel du MinObrNauki en deux ministères de l’Instruction et de la Science et de l’enseignement supérieur, (la FANO est absorbée par ce dernier). Mikhaïl Kotioukov devient ministre de la Science et de l’enseignement supérieur.

Vie des institutions

  • 16/05 : Conférence de presse sur l’édition scientifique de la RAN. Alexeï Khokhlov, vice-président et chef du conseil des éditions scientifiques de la RAN, appelle à sa modernisation. Sur environ 5 000 journaux dits scientifiques en Russie, un millier entre dans les bases WoS ou Scopus. La RAN en administre 162, dont 140 qu’elle finance directement pour un montant de 132 M·RUB (1,8 M€) par an. Les éditions de l’Académie des sciences « Naouka » (Sciences), criblées de dettes, ont cessé de fait leur activité en début avril.
  • 19-20/05 : Festival de science, d’art et de technologie « Politekh » à Moscou, organisé par le Musée polytechnique, avec le soutien d’ambassades ou de services culturels d’Autriche, de Suisse, d’Italie, du Royaume-Uni.
  • 29/05 : Le présidium de la RAN se séparera de plus de 100 employés administratifs. Les départements thématiques ne sont pas visés.
  • 31/05 : Par décret présidentiel, Vladimir Vassiliev (recteur d’ITMO) et Anatoli Dérévianko (directeur scientifique de l’Institut d’archéologie et d’ethnographie SO RAN) reçoivent l’Ordre d’Alexandre Nevski.

Actualité en sciences, technologie, innovation

  • 07/05 : Les chercheurs de l’Institut Budker de physique nucléaire de Novossibirsk ont réduit le diamètre de l’anneau du troisième collisionneur « Super Charme-Tau » actuellement en construction, de 800 m envisagés à 600 m. Ce projet, l’un des six TGIR « MegaScience », devrait recevoir fin 2019 le feu vert du gouvernement pour entamer les recherches de financement.
  • 12/05 : Des chercheurs de l’ITMO ont évalué la stabilité du système de communication quantique qu’ils ont développé face à des attaques collectives. Les données obtenues aideront au développement de réseaux multi-utilisateurs sécurisés grâce à des clés de chiffrement quantiques.
  • 13/05 : La législation devrait être adaptée pour l’utilisation de la blockchain au domaine de l’énergie en 2018, pour le lancement d’un projet pilote en février 2019 et un retour d’expérience en 2021. La feuille de route « Energinet » de la NTI sera mise en œuvre en trois étapes : projets-pilotes en 2018-2020, régulation législative et économique en 2020-2022, suivi de son application en 2022-2035.
  • 14/05 : Le graphène ne viole pas le principe de causalité. D’après l’étude théorique de l’Université de Saint-Pétersbourg et de l’Observatoire de Poulkovo, son étonnante conductivité reste compatible avec la physique actuelle.
  • 18/05 : Découverte d’un casque corinthien (−Ve siècle) en Russie, dans la péninsule de Taman (mer Noire, mer d’Azov).
  • 19/05 : Une première centrale nucléaire flottante pour alimenter l’Arctique.
  • 22/05 : Le projet pour l’accès à internet depuis n’importe quel endroit de la planète développé par Roscosmos a désormais un nom : « Éfir » (éther, transmission). Il s’agit d’un projet concurrent au système OneWeb. Éfir prévoit le positionnement de 300 satellites d’ici 2020, pour 299 milliards de roubles [4 G€].
  • 24/05 : 42 malfaiteurs arrêtés en un mois grâce au système de reconnaissance de visages du métro de Moscou, déployé par Sberbank et VisionLabs sur quatre stations. Le taux d’erreurs n’est pas connu.

Retrouvez le Service scientifique de l’Ambassade de France en Fédération de Russie :

PLAN DU SITE