Science et technologie : bulletin d’août 2018

Russie

Russie
10 septembre 2018

Actualité en sciences, technologie, innovation

  • 01/08 : ROBOTIQUE : Sberbank (plus grande banque d’épargne contrôlée par le gouvernement russe) et le FDI (public) soutiennent un nouveau programme d’accélération des projets de robotique. Le programme est axé sur les start-ups développant des assistants robotiques personnels, les robots pour la logistique, les bras robotiques industriels, les drones de transport et les exosquelettes industriels. Les équipes de démarrage ont trois mois pour déboguer et affiner leurs solutions prototypes dans un laboratoire spécial de Sberbank. Pendant ce temps, les développeurs doivent élaborer une stratégie de commercialisation, proposer des solutions de promotion et de marketing pour attirer les clients, identifier les segments de marché les plus lucratifs. Si les départements de Sberbank trouvent intéressant de tester le produit d’une équipe, la start-up pourra lancer son projet pilote au sein de la banque. Le FRII contribue au programme d’accélération par le conseil, le coaching, le marketing et l’assistance juridique.
  • 01/08 : ARCTIQUE : Des scientifiques russes et allemands ont mené une expédition du 2 au 26 Juillet dernier afin d’étudier les changements environnementaux à l’échelle paléo-environnemental dans la Tchoukotka, ce qui devrait donner lieu à de nouvelles informations sur les changements dans l’environnement. Une première expédition d’exploration « Tchoukotka -2016 » avait déjà eu lieu dans la région Bilibino-Tchoukotka en 2016.
  • 01/08 : MEDECINE : Le FRP lance un concours (du 1er août au 31 octobre) pour le développement de technologies de restauration d’organes humains. Le vainqueur de l’appel obtiendra un financement du FRP et pourra potentiellement être embauché également au sein du laboratoire de recherche de technologies régénératives de la fondation (créée sur la base de l’école physico-technique de physique biologique et médicale de l’Institut physico-technique de Moscou).
  • 01/08 : ARCTIQUE : Des scientifiques de l’Institut des problèmes d’écologie et de l’évolution de la RAS développent une méthode pour évaluer l’écosystème arctique à partir de données sur les ours polaires. Le projet permettra d’évaluer l’état de l’écosystème arctique et les menaces qui pèsent sur lui.
  • 02/08 : GENETIQUE : Des chercheurs de l’Université d’Etat de Kabardino-Ballkarie développent de nouvelles méthodes pour étudier le « gène de la longévité » et ont déjà recueilli une base de données de plusieurs centaines d’échantillons d’ADN de personnes très âgées dans le Caucase.
  • 06/08 : ORDINATEURS QUANTIQUES : Tenue le 3 août de la Conférence « Technologies quantiques de supra-conducteurs » à l’Université nationale technologique de recherce MISiS. Dans ce cadre le professeur Alexei Oustinov, directeur du laboratoire de métamatériaux supraconducteurs de MISiS a donné son opinion sur le développement de ces technologies en Russie. Selon lui, la Russie occupe une place historique dans ce domaine notamment grâce aux travaux de Konstantion Likharev qui a inventé l’architecture classique contemporaine des circuits supraconducteurs. Il s’est également félicité de la présence en Russie de 4 laboratoires quantiques de classe mondiale :
    • laboratoire des systèmes quantiques artificiels (dirigé par Oleg Astafieva – MIPT) ;
    • laboratoire des méta-matériaux supraconducteurs (dirigé par Alexei Oustinov – MISiS) ;
    • le laboratoire du Centre quantique russe ;
    • le laboratoire quantique de l’Université technique d’Etat de Novossibirsk.

A. Oustinov a rapporté que les recherches sur les qubits (principales cellules de calcul d’un ordinateur quantique) allaient bon train, rappelant la publication d’un article dans la revue Nature Communications, consistant en l’examen des circuits de 15 qubits. Dans ce cas précis les chercheurs ont étudié un dispositif numérique utilisant la physique collective des systèmes quantiques multi-composants. A. Oustinov salue des allocations de ressources publiques importantes au domaine d’étude mais souligne l’insuffisance des financements d’origine privée en Russie dans sa discipline (comparativement aux pays occidentaux), pour lui, l’enjeu majeur en Russie est de poursuivre les efforts afin que le pays puisse profiter de sa base sérieuse dans le domaine pour « faire une percée » et le placer à une position stable, « à l’avant-garde dans le domaine des technologies quantiques ».

  • 06/08 : RADIOTHERAPIE : La société « Institut des matériaux des réacteurs » (Division recherche de Rosatom), La société « NIITFA (filiale de Rosatom) et la société « Vector » projettent de créer le premier dispositif national pour la radiothérapie des tumeurs malignes de type « scalpel gamma ». Les sociétés porteuses du projet mettent en avant des coups bien moindre à l’emploi de leur installation que pour les installations étrangères en raison de l’utilisation de composants russes (notamment du cobalt 60 de haute activité peut être produit, ce qui raccourcira la durée du traitement.
  • 06/08 : RADIOTHERAPIE : l’Institut « Giredmet » de Rosatom prévoit de développer une technologie pour créer des matériaux cristallins spéciaux : des scintillateurs monocristallins à base de terres rares destinés à être utilisés en médecine nucléaire. Ces produits pourraient également trouver des applications dans l’industrie nucléaire ou dans différents domaines d’ingénierie. En tomographie par émissions de positons, les scintillateurs permettent la conversion du rayonnement en image lumineuse.
  • 07/08 : GENETIQUE : Des scientifiques russes, chinois et américains auraient identifié un gène pouvant être responsable du comportement de domestication en étudiant le génome d’un renard apprivoisé. L’étude de ce gène pourrait donner des clefs pour aider à traiter un certain nombre de maladies mentales selon les équipes de l’Institut de cytologie et de génétique (ITSiG) de la BS RAS. L’étude est publiée dans la revue Nature Ecology & Evolution. L’un des candidats les plus probables est le gène SorCS1 qui régule les protéines impliquées dans les connexions entre les neurones. Des mutations dans ce gène peuvent entraîner des perturbations dans la production du glutamate et celles-ci ont été observées chez des patients souffrant d’autisme et d’un certain nombre d’autres maladies mentales.
  • 07/08 : ITER : Les chercheurs de l’Université polytechnique de Tomsk vont construire d’ici février 2020, le plus grand Tomographe à ultrasons de Russie qui servira au contrôle-qualité des pièces du réacteur thermonucléaire expérimental international (ITER). L’installation permettra de scanner les éléments de structure du réacteur et de révéler en leur sein des défauts de structure. En 2014 la même Université avait déjà fourni un petit système robotisé de tomographie par ultrasons pour le projet ITER. Le besoin de cet appareillage s’est fait sentir du fait de la croissance de la capacité de production de l’Institut de recherche D.V. Yefremov, société en charge de la fabrication des pièces pour le réacteur (filiale de la corporation d’Etat Rosatom). Le coût du projet de création de ce tomographe est d’environ 70 millions RUB.
  • 07/08 : RADIOTHERAPIE : Des chercheurs de l’Université fédérale d’Extrême-Orient (DVFOu) suggèrent une méthode pour accroître l’efficacité de la radiothérapie par l’introduction de nanoparticules dans le corps des patients. L’efficacité du traitement serait ainsi renforcée par la capacité des particules elles-mêmes à améliorer l’exposition aux rayonnements. Des expériences ont montré que les particules à base de fer non-toxiques et d’oxyde de tantale peuvent être employées pour visualiser la zone affectée et augmenter l’effet de rayonnement.
  • 08/08 : OPTIQUE/ELECTRONIQUE EMBARQUEE : La corporation d’Etat Rostekh va créer une caméra miniature capable d’opérer dans plusieurs spectres de lumière (de l’ultraviolet à l’infrarouge). La Holding « Schwabe » (intégrée à Rostekh) a commencé à développer des nanostructures bidimensionnelles qui devraient permettre de miniaturiser des équipements de vision thermale (diminution de taille par 3 ou 4) et de créer des photo-senseurs combinés qui pourront alors capter un spectre de lumière beaucoup plus large.
  • 10/08 : ELECTRONIQUE/DETECTION RADAR : Des chercheurs de l’Université d’État de Penza (PGOu) ont créé un véhicule électrique de reconnaissance et de détection de véhicules aériens sans pilote. Ces recherches de PGOu répondaient à une commande de la société de sécurité « YUMIRS » (production notamment d’équipements radar et spécialisée en ingénierie des systèmes et des moyens techniques de protection). La voiture a été réalisée par des étudiants et des chercheurs de l’Institut de recherche fondamentale et appliquée ainsi que de la faculté de transports. Il s’agit d’un véhicule électrique léger pour terrains accidentés avec une portée maximale de 100 km et doté d’un système radar « Radescan-Antidron » capable de détecter et de gérer la trajectoire de véhicules aériens sans pilote.
  • 13/08 : MEDECINE : les scientifiques de l’Université médicale de Sibérie (Tomsk) ont mis au point une nouvelle méthode de diagnostic de l’obésité et du surpoids chez les enfants et les adolescents. Celle-ci devrait permettre de mieux individualiser les programmes de traitement. Il s’agit d’une méthode en trois étapes. La première : anamnèse détaillée et analyse des caractéristiques individuelles de l’enfant (mesure de la glycémie sur plusieurs jours). La deuxième : évaluation des habitudes alimentaires en utilisant un programme nutritionnel (Nutritest). La troisième : bioimpédancemétrie - analyse de la graisse corporelle et de l’eau du corps, de la masse musculaire et osseuse et du métabolisme. Sur la base de cette analyse complexe un programme de traitement individuel du patient est préparé.
  • 13/08 : ROBOTIQUE : Des étudiants de l’Université polytechnique de Tomsk prévoient la fabrication d’essaims de drones abeilles en 2019 avec leurs algorithmes, leur programme de gestion, leurs systèmes optiques et leurs techniques de reconnaissance d’image. Ces drones devraient permettre de résoudre le problème de la pollinisation des cultures en serre. Le développement des 100 premiers drones requière environ 100 millions de roubles, la recherche d’investisseurs est en cours.
  • 13/08 : Discussions entre l’actuel maire de Moscou candidat à sa réélection Sergueï Sobianine et des chercheurs de l’Institut Kourtchatov sur le thème du développement de la science à Moscou. S. Sobianine évoque la délocalisation d’un des principaux technoparks moscovite auprès de l’Institut Kourtchatov.
  • 14/08 : Le syndicat des professeurs de la RAS souhaite l’augmentation du financement du projet national « Naouka » (science) dont le financement annoncé par le vice-premier ministre Tatiana Golikova est de 546 milliards RUB pour la période 2019-2024. Selon les calculs des scientifiques du syndicat si l’on ne tient pas compte du financement accordé dans le cadre du projet national “Naouka”, le financement public de la recherche civile qui représente environ 373 milliards RUB en 2018 va augmenter de 3 à 4% par an jusqu’en 2024. Cela signifie qu’à cette date le montant du financement public pour la recherche civile en Russie sera d’environ 600 milliards RUB.
    Le syndicat compare ce chiffre au financement public pratiqué en 2014, qui atteignait 438 milliards de RUB, et estime qu’en ne tenant pas compte de l’inflation, ce montant aurait représenté une somme d’environ 700 milliards de RUB en 2024. Ainsi, pour eux, même une augmentation constante en volume du budget public alloué à la recherche jusqu’en 2024 ne fera pas revenir la Russie à son niveau de financement de 2014. En écho à cette étude, la RAS a émis le souhait de voir multiplié par trois le financement alloué au programme national « Naouka ». .
  • 15/08 : Le FSR lance un appel à candidatures pour la deuxième vague de sélection de « laboratoires de classe mondiale du programme présidentiel de projets de recherche ». Les subventions sont allouées pour la période 2019-2022 pour la mise en œuvre de projets scientifiques et technologiques sur la base de laboratoires existants. En cas de succès dans leur mise en œuvre, certains projets pourront participer à une deuxième sélection pour être admis à une prolongation de 3 ans. Les subventions à la clef peuvent aller jusqu’à 380 000 €. Les candidatures sont acceptées jusqu’au 18/10/2018, l’annonce des résultats sera faite en mars 2019.
  • 15/08 : MEDECINE : Les scientifiques de l’Institut de biochimique et de médecine fondamentale (ICBFM) de la BS RAS ont commencé à employer des microARN (petites molécules d’ARN non codantes) pour diagnostiquer le cancer du poumon - ces molécules sont plus stables par rapport à d’autres marqueurs et permettent donc un diagnostic plus précis. Ils pourraient à la fois contribuer à entraver le développement de la tumeur et présenteraient l’avantage de ne pas se dégrader pas sous l’action des systèmes enzymatiques du sang.
  • 15/08 : ARCTIQUE : Augmentation des températures des pergélisols sur la péninsule de Gydan de deux à trois degrés en 30 ans. Des scientifiques du Centre de recherche scientifique arctique, des scientifiques de l’Institut des problèmes physico-chimiques et biologiques (RAS) et des scientifiques de l’Institut de géologie et de géophysique pétro-gazier avaient mené une étude de terrain à la station géocryologique de Parisento (péninsule de Gydan) dans le district autonome Iamalo-Nenets. Ils ont foré six puits à une profondeur de dix mètres, pour prélever des carottes de pergélisol et ont installé des thermomètres enregistrant les températures toutes les quatre heures.
  • 16/08 : SKOLKOVO : Le système de sécurité biométrique élaboré par BioSmart, bureau européen de la compagnie ProSoft Biometrics implantée à Skolkovo, a été installé dans certains Datacenter tchèques. Les données analysées par ce système sont d’ordre morphologique : empreintes digitales, forme de la main, dessin du réseau veineux. Les produits de BioSmart sont intégrés dans des usines du groupe automobile Skoda, à l’aéroport de Prague et à la banque СSOB BANK. Outre la Tchéquie, BioSmart commercialise ses produits en Allemagne, Bulgarie, Roumanie, Italie, Australie etc.
  • 17/08 : ARCTIQUE : Une expédition polaire russe sur le navire océanographique « Akademik Mstislav Keldych » a démarré le 17 août au départ du port d’Arkhangelsk pour une durée d’un mois. L’expédition a pour but d’étudier les causes possibles d’échappement de méthane dans la partie orientale de la mer des Laptev en Arctique. Le méthane est un puissant gaz à effet de serre qui contribue au réchauffement climatique. En outre, une équipe formée essentiellement de jeunes chercheurs, étudiera la diversité de la faune marine benthique dans l’espoir de découvrir de nouvelles espèces océaniques.
  • 17/08 : CHIMIE : Développement du premier réacteur d’hydrogénation russe par des chercheurs de l’Université d’Etat de Penza. Le réacteur est conçu pour l’industrie pharmaceutique. L’appareil a d’abord subi des tests à l’Institut de chimie organique de Moscou. A l’issu d’une série de tests et de contrôles supplémentaires, le modèle finalisé sera mis en production.
  • 20/08 : GENETIQUE : Les généticiens du Centre de recherche génétique et médicale de Moscou travaillent sur la création du portrait génétique des peuples autochtones de la République du Daguestan. Ce projet est soutenu par la RFBR. Les chercheurs étudieront l’évolution de l’apparence physique des peuples daghestanais et seront en mesure de définir la couleur de la peau et des yeux de leurs ancêtres.
  • 21/08 : MATERIAUX : Rosnano a développé un matériau écologique qui augmenterait la résilience et donc la durée de vie des routes. Rosavtodor (agence fédérale en charge de la gestion des routes) a déjà approuvé l’utilisation de ce matériau dans les projets de construction et de réparation des routes fédérales. Le matériau composite appelé Eladorm a été développé par la filiale de Rosnano "New Construction Technologies".
  • 21/08 : VULGARISATION : Le journal « Mécanique populaire » lance une coopération avec Rospatent, nommée « le brevet de la semaine ». Pour cette première fois, le brevet mis en valeur provient de l’Université technologique d’État de Belgorod V.G. Choukhov et décrit un système de purification et de recyclage des gaz d’échappement, visant la réduction en oxydes d’azotes et poussières des émissions de centrales thermiques et d’installations industrielles.
  • 22/08 : ARCTIQUE : Des scientifiques du Centre de recherche scientifique arctique, de l’Université d’Etat de Moscou et de l’Université d’Etat de Novossibirsk ont entrepris une expédition sur le plus grand glacier de l’Oural polaire, pour étudier l’évolution de son état face sous l’effet du changement climatique. Les experts prévoient de capter suffisamment de données pour construire un modèle en 3D de sa structure.
  • 28/08 : VEHICULE AUTONOME : Yandex expérimente un service de taxi sans chauffeur à Innopolis (Tatarstan). Le véhicule reliera cinq points de cette « ville d’innovation », transportant jusqu’à trois personnes. En février, Yandex avait testé une voiture autonome dans les rues de Moscou, et en juin sur le trajet Moscou–Kazan.

Politique de recherche

  • 01/08 : Le RFBR allouera des bourses (entre 200 000 et 2 millions de roubles) pour aider à la publication de travaux scientifiques. Les gagnants auront le droit de conclure un accord pour obtenir une subvention à la mise en œuvre de leur projet de recherche. Le concours est ouvert aux étrangers même si les travaux doivent être rédigés en russe. 16 domaines de recherche incluant notamment : mathématiques, physique, astronomie, chimie, science des matériaux, biologie, histoire, la philologie et plusieurs autres.
  • 07/08 : L’Institut pour le développement des sciences de la RAS a lancé un projet Daily Russian Science, pour couvrir les activités des scientifiques russes sur Facebook et Instagram. Le contenu du projet sera divers : statistique et dynamique de l’activité de publication des chercheurs, rapport des avis d’experts de la communauté scientifique sur les questions d’actualité, etc. Les développeurs promettent notamment la parution quotidienne d’une mini-présentation d’un scientifique russe à l’indice de Hirsch élevé et de ses travaux.
  • 08/08 : Le coût des équipements des organisations de R&D depuis 2000 a doublé en prix constant (jusqu’à atteindre 753,1 milliards RUB aujourd’hui soit un peu plus de 9 milliards). Ces conclusions figurent dans le rapport de l’Institut d’études statistiques de HSE. Selon le « décret de mai » du Président Poutine, le pays s’est fixé comme tâche stratégique de mettre à jour d’ici 2024 au moins 50% de la base d’instrumentation des principales organisations scientifiques. Dans ce cas, les chercheurs de HSE soulignent que les informations disponibles sur l’état de la base scientifique d’instrumentation sont plutôt limitées : les dernières données disponibles sont les résultats d’une enquête spécialisée, menée par leur Institut en 2016. La part de l’instrumentation dans la valeur des actifs fixes est passée de 28,2 à 44,4%. Selon l’étude de HSE, les équipements les plus récents (âgés de moins de 5 ans) représentent moins de la moitié des moyens techniques (46,8% du coût). Cette situation constituerait une entrave directe à l’obtention de « résultats scientifiques de classe mondiale ».
  • 15/08 : Selon l’Institut d’étude statistique de la Haute Ecole d’Economie, la Russie tombe à la 32ème position au classement mondial pour le nombre de publications dans le domaine biomédicale (perte de 6 places ces 10 dernières années).
  • 21/08 : Les chercheurs des BRICS (Brésil-Russie-Inde-Chine-Afrique du Sud) seraient peu portés sur la collaboration entre eux, selon une étude de la base Scopus sur 2000-2015 qui montre par ailleurs leur montée en puissance, passant de 11% des publications mondiales en 2010 à 29% en 2015, soit autant que l’UE, pour l’essentiel conséquence de l’essor de la Chine (18% des publications en 2015). Cependant, les collaborations entre ces pays restent loin derrière celles qu’ils entretiennent avec les États-Unis, le Royaume-Uni, ou l’Allemagne.
  • 27/08 : Andreï Foursenko (conseiller du Président Poutine pour la science) a déclaré lors du Forum Technoprom-2018 (Novossibirsk) que l’une des tâches principales des « centres de recherche et d’enseignement de niveau international » que le président russe Vladimir Poutine a chargé le gouvernement de créer d’ici 2024, sera de travailler à la résolution de problématiques qui deviendront pertinentes à une échelle de dix ans ou plus (prospective). Selon le directeur général de l’Institut Joukovski Andrei Doutov, les centres devront être interdisciplinaires. La BS RAS aurait déjà préparé une proposition pour la création de 10 des 15 centres de recherche et d’enseignement de niveau international dans des villes sibériennes.

Vie des Institutions

  • 07/08 : La RFBR et le gouvernement de la région d’Oulianovsk soutiendront 85 projets de recherche en cours de développement dans la région en 2018, pour un total de 100 millions RUB. En 2016, Sergueï Morozov, le gouverneur de la région d’Oulianovsk et Vladislav Panchenko, le président du RFBR, avaient signé un accord pour soutenir des projets de recherche dans la région. Les projets qui ont été sélectionnés recevront un financement partagé du RFBR et du gouvernement régional de 50 millions RUB chacun.
  • 21/08 : Dans son discours d’ouverture du 4e Forum international militaro-technique « Armiya 2018 » (qui s’est déroulé les 21-26 août à Koubinka, dans la région de Moscou), le président Poutine a encouragé les jeunes russes à poursuivre des carrières professionnelles dans l’industrie militaire et la recherche scientifique. Le principal objectif du forum « Armiya » est de créer des conditions pour le développement efficace des solutions et des technologies innovantes dans le domaine de la défense et de la sécurité de l’État.
  • 22/08 : La Société de construction mécaniques de Moscou V.V. Tchernychev (société de la corporation d’État Rostekh) ouvre un Centre des technologies additives, avec la participation des sociétés ODK (Corporation unifiée de construction de moteurs), « Hélicoptères de Russie », KRÈT (Consortium de technologies de radio-électronique) et Tekhnodinamika, pour l’impression 3D et la réparation de pièces métalliques (aluminium, titane, inox, alliages réfractaires et alliages Co-Cr) à destination de l’industrie. Pour 2018-2027, le Centre vise un chiffre d’affaire de 13,2 milliards RUB (soit un peu plus de 162 millions €).
  • 27/08 : Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a signé une ordonnance accordant à l’Université nationale de recherche de Tomsk et à l’Université polytechnique de Saint-Pétersbourg le droit de décerner des diplômes scientifiques de manière indépendante.
  • 31/08 : Dans son dernier bulletin la Cour des comptes de la Fédération de Russie constate (entre autres choses) le non fonctionnement du système d’information appelé « carte de la science russe » subventionné à hauteur de 450 millions RUB, du fait des nombreux défauts du système. Cette « carte de la science russe » est un portail d’information qui devrait réunir toutes les données sur des organisations scientifiques et des chercheurs en Russie, incluant leurs indices d’activité scientifique ainsi que les statistiques sur l’état du secteur russe de la R&D.

PLAN DU SITE