Le Portugal a investi 168 millions d’euros supplémentaires pour la science en 2018

Portugal

Actualité
Portugal | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
16 juillet 2019

Les dépenses totales en recherche et développement (R&D) au Portugal en 2018 ont atteint les montants records de 2009 et 2010 (2,75 milliards d’euros), a annoncé mardi le ministère des Sciences, de la Technologie et de l’Enseignement supérieur (MCTES).

Ce bilan positif a été réalisé à partir des résultats d’une enquête publique, l’Enquête sur le potentiel scientifique et technologique national (IPCTN) qui a conclu qu’en 2018, les investissements pour la science ont augmenté de 168 millions d’euros, pour atteindre 2,753 milliards d’euros. Ce chiffre représente 1,37% du produit intérieur brut (PIB), alors qu’il était de 1,33% en 2017.

L’augmentation a été plus marquée dans le secteur privé (+7,2% par rapport à 2017), avec près de 94 millions d’euros d’augmentation. Le secteur privé représente aujourd’hui plus de la moitié des dépenses nationales de R&D, soit une croissance de 35% des dépenses dans ce domaine depuis 2015. « L’augmentation des dépenses privées de R&D reflète la croissance de l’emploi qualifié dans les entreprises et les efforts du secteur privé pour accompagner le développement scientifique et la capacité technologique installée au Portugal » a souligné le MCTES dans un communiqué.

Si l’IPCTN montre également que les dépenses de R&D dans le secteur de l’enseignement supérieur (+55 millions d’euros) ont moins augmenté que les investissements dans les sciences, le nombre de chercheurs a augmenté, passant de 8,6 pour mille actifs en 2017 à 8,9 aujourd’hui.

Selon le MCTES, ces chiffres correspondent à une augmentation de 20% depuis 2015 au niveau national et de 35% dans les entreprises. Ces résultats viendraient conforter la stratégie du gouvernement de « renforcement des ressources humaines dans le domaine de la science et de la technologie », rappelle le Ministère dans ce même communiqué.

En termes absolus, cette augmentation se traduit par un total de "46.538 chercheurs en équivalent temps plein (ETP), soit environ 1600 de plus qu’en 2017 (soit une croissance globale de 3,5%)". Entre 2015 et 2018, cette croissance serait de 7 866 chercheurs ETP, soit une augmentation de 20 % au cours des trois dernières années.

L’enseignement supérieur, selon cette même enquête, comprend 28.628 chercheurs ETP (27.562 en 2016), soit environ 62% du total, tandis que le secteur privé accueille 16.386 chercheurs ETP (15.898 en 2017), soit 35% du total.

En août 2017, le gouvernement portugais annonçait l’objectif "exigeant mais réaliste" d’atteindre un niveau global d’investissement en R&D de 2,15 % du PIB d’ici 2022, ce qui constituerait un chiffre record pour les dépenses scientifiques. Fin 2018, l’objectif annoncé par le ministre des Sciences, Manuel Heitor, a été repoussé tablant désormais sur un objectif d’1,7% du PIB en 2019.

Publié le 17 juin, le Tableau de bord européen de l’innovation 2019, a également souligné certains progrès du Portugal, le pays faisant bonne figure en ce qui concerne les petites et moyennes entreprises innovantes par exemple. Mais d’autres chiffres étaient plus contrastés notamment dans les domaines de l’enregistrement des brevets ou des publications qui résultent d’un partenariat entre les secteurs public et privé. D’une manière générale, et malgré l’amélioration de ses performances dans différents domaines en 2018, le Portugal fait toujours partie du groupe des 14 pays qui se situe en dessous de la moyenne européenne en termes d’investissements en R&D.

Source : Andrea CUNHA FREITAS, « Portugal investiu em ciência mais 168 milhões de euros em 2018 », PUBLICO [en ligne], 25 Juin 2019.

Disponible sur : https://www.publico.pt/2019/06/25/ciencia/noticia/portugal-investiu-ciencia-168-milhoes-euros-2018-1877577

Rédacteur : Etienne RAISON, Chargé de Coopération Scientifique et Universitaire à l’Institut Français du Portugal
etienne.raison[at]ifp-lisboa.com

PLAN DU SITE