Les écohydrologues de l’université de Łódź distingués par un prix européen

Pologne

Actualité
Pologne | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement | Horizon 2020 : innovations et progrès techniques
7 mars 2018

Les écohydrologues de l’université de Łódź remportent le prestigieux prix européen "The best LIFE projects" sur la période 2016-2017 et sont en lice pour le prix "Best of the best award".

Des solutions innovantes développées par les scientifiques de Łódź ont permis d’améliorer significativement la qualité de l’eau et de réduire le problème des proliférations d’agents toxiques tels que les cyanobactéries dans le bassin supérieur du fleuve Bzura situé dans la périphérie de Łódz.
Le projet a également démontré une approche innovante de la gestion des eaux de pluie dans les zones urbaines.

Qu’est-ce que l’écohydrologie ?

L’écohydrologie est un domaine interdisciplinaire qui étudie les interactions entre l’eau et les écosystèmes. Ces interactions peuvent avoir lieu dans les plans d’eau (les rivières et les lacs), ou sur la terre (les forêts, les déserts et les autres écosystèmes terrestres). Les domaines de recherche en écohydrologie comprennent l’évapotranspiration et l’utilisation de l’eau des plantes, l’adaptation des organismes dans leur environnement aquatique, l’influence de la végétation sur l’écoulement et la fonction des cours d’eau, et également les réactions entre les processus écologiques et le cycle hydrologique.

Le projet

Ce projet intitulé EH-REK pour « Réhabilitation écohydrologique des réservoirs récréatifs Arturowek comme modèle de réhabilitation des réservoirs urbains » a été réalisé de 2010 à 2016. Le coordinateur du projet était le professeur Maciej Zalewski du département d’écologie de l’université de Łódź. Les co-bénéficiaires étaient la ville de Łódź et la compagnie d’infrastructure de Łódź. Le projet a été financé par la Commission européenne et le Fonds national pour la protection de l’environnement et la gestion de l’eau.

Dans ce projet, les écohydrologues de l’université de Łódź sont intervenus sur les réservoirs des collecteurs des rivières et des eaux pluviales afin d’éliminer les polluants en trois étapes :

  • Une étape sédimentaire : l’eau est ralentie et des processus de sédimentation se produisent au fond des réservoirs ;
  • Une étape géochimique : l’eau est purifiée à partir de composés phosphorés dissous ;
  • Une étape biologique : des plantes aquatiques assimilent les composés azotés.

Dans ce projet l’intégration des biotechnologies écologiques dites « systèmes séquentiels de sédimentation-biofiltration » (SBSS) avec des solutions hydrotechniques classiques telles que les séparateurs souterrains a permis de créer des systèmes dits hybrides. Selon le Dr Jurczak, chef de projet, l’efficacité de ces systèmes permet d’éliminer jusqu’à 95% des particules en suspension et de réduire de 80 à 90% les composés azotés et phosphorés.

L’expérience acquise à Łódź pendant le projet EH-REK est actuellement utilisée pour résoudre des problèmes liés au changement climatique dans la ville de Radom dans le cadre du projet Random Klima, dont l’université de Łódź est partenaire.

En savoir plus sur le projet Random Klima :
Site officiel du projet : http://life.radom.pl/about-project/

Rédacteur :
Thibaud DUBRULE, Chargé de Mission Scientifique à Varsovie, thibaud.dubrule[at]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE