Deep learning : Gdansk se dote d’un des ordinateurs les plus puissants au monde

Pologne

Actualité
Pologne | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique | Big Data
6 décembre 2017

L’université technologique de Gdansk s’est dotée d’un ordinateur spécialisé dans le « deep learning », l’un des plus puissants ordinateurs au monde : « 200 fois plus rapide qu’un processeur standard » explique Prof. Jacek Rumiński du département d’ingénierie biomédical de cette même université. C’est le premier du genre en Pologne et le septième en Europe.

La spécificité d’un tel ordinateur réside dans sa capacité à traiter des données. En effet, les cartes graphiques utilisées digèrent de grandes quantités de données d’une manière efficace et simultanée.

Concernant le « deep learning », il s’agit d’une technique utilisant l’idée de l’apprentissage par l’exemple. Le jargon informatique le décrit comme un réseau neuronal. En effet la grande problématique actuelle est d’apprendre à un ordinateur à faire des choses qui pour les êtres humains paraissent triviales : reconnaitre un chat sur une photo par exemple. Il s’agit donc d’enseigner le sens commun, voir expliquer l’implicite à un ordinateur.

Couplé au « deep learning », cet ordinateur ultra puissant de l’université technique de Gdansk est ainsi capable, en se référant à une base de données similaire et conséquente, de déceler des différences et de rendre une information précise.

Dans le cas précis de Gdansk, c’est le domaine de l’analyse d’imagerie médicale (rayons-x) qui est visé : un médecin pourra donc comparer une image à la base de données constituée et en tirer des conclusions très rapidement. En effet un médecin étudie tout au long de sa carrière des études de cas et le « deep learning » permettra de réaliser ce travail d’apprentissage.

D’autres applications sont possibles avec cette technologie appartenant au domaine de l’intelligence artificielle comme par exemple dans le cas des voitures autonomes où l’analyse rapide de l’environnement dans lequel elle évolue est nécessaire.

Au total ce sont 9 équipes de recherche qui travailleront avec cet ordinateur à Gdansk. Celui-ci pourra être aussi utilisé lors d’écoles d’été organisées par cet université spécialisée dans le « deep learning ».

Pour plus d’informations :

L’article référent :
http://scienceinpoland.pap.pl/en/news/news%2C27379%2Cgdansk-university-technology-has-launched-deep-learning-workstation.html

En apprendre un peu plus sur le "Deep Learning" :
https://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/intelligence-artificielle/qu-est-ce-que-le-deep-learning-l-explication-du-directeur-de-google-research-europe_112195

Rédacteur :

Thibaud DUBRULE, Chargé de Mission Scientifique à Varsovie, thibaud.dubrule[at]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE