Création d’un nouvel Institut de Biotechnologie médicale en Pologne

Pologne

Actualité
Pologne | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Horizon 2020 : innovations et progrès techniques
5 janvier 2018

Le PM Mateusz Morawiecki a annoncé, lors d’une conférence de presse tenue conjointement avec le ministre de la Recherche et de l’Enseignement supérieur Jarosław Gowin, la création d’un nouvel Institut de Biotechnologie médicale, pour la recherche sur les nouveaux médicaments et pour réduire la part des médicaments étrangers vendus en Pologne.

70% des médicaments achetés en Pologne proviennent de l’étranger. Parallèlement, en Allemagne et en France, plus de 90% des médicaments vendus en pharmacie sont des médicaments allemands ou français. Selon le Premier ministre, la première période de transformation de la Pologne a fait que, dans une large mesure, la Pologne dépend des centres étrangers.

Le plus grand marché d’Europe centrale

En Pologne, l’industrie pharmaceutique représente 1% du PIB, ce qui en fait le plus grand marché d’Europe centrale et le 6ème en termes de taille dans l’UE. La Pologne occupe une bonne place dans la concurrence internationale en ce qui concerne la production et la vente de produits pharmaceutiques, mais également en ce qui concerne l’innovation dans le domaine pharmaceutique et l’utilisation des nouvelles technologies, notamment grâce à des entreprises comme Servier – plus grande entreprise du secteur pharmaceutique en France.

A titre d’exemple, aujourd’hui, Servier a investi dans l’économie polonaise plus de 733 millions de zlotys, dont 150 millions dans l’usine de production Servier à Białołęka (un quartier de Varsovie), qui est la 5ème plus grande du groupe. 60% de la production polonaise de l’usine Servier est destinée au marché national et 40% à l’export (dont 25% vers la France).

Un demi-milliard de zlotys pour la recherche pharmaceutique polonaise

La Pologne est très dépendante de ces centres étrangers mais ambitionne de faire du « Made by Poland » et pas du « Made in Poland » et réduire le coût des médicaments – notamment pour le cœur et le cancer.

Dans ce contexte le vice-Premier ministre Jarosław Gowin a souligné que la création de l’Institut de biotechnologie médicale est un investissement dans la recherche pharmaceutique, un moyen de garder ses meilleurs scientifiques en Pologne et enfin de générer des recettes à destination de la recherche et développement. En effet les études seront commercialisées, et les fonds obtenus de la commercialisation seront retournés aux instituts de recherche et aux équipes.

L’institut européen de technologie de Wrocław opérera le budget de 500 millions de PLN et fournira les services administratifs. Les fonds pour la recherche seront alloués par concours. Les équipes de recherche travaillant à l’Académie polonaise des sciences (PAN, l’équivalent du CNRS en France) et dans les universités polonaises pourront y prendre part.

Pour plus d’informations :

L’article référent :
https://www.premier.gov.pl/wydarzenia/aktualnosci/500-milionow-zlotych-na-badania-nad-polskimi-lekami.html

Pour s’abonner à notre newsletter écrire à science.varsovie-amba[at]diplomatie.gouv.fr et mettre dans l’objet Newsletter S&T

Rédacteurs :

Anne Kasprzack, Chargé de Mission Universitaire à Varsovie, anne.kasprzack[at]diplomatie.gouv.fr

Thibaud DUBRULE, Chargé de Mission Scientifique à Varsovie, thibaud.dubrule[at]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE