Signature d’un nouvel accord de coopération entre l’Institut français de Norvège et le Conseil Norvégien de la Recherche

Norvège

Actualité
Norvège | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
7 mars 2018

La France et la Norvège affichent une volonté commune de développer la coopération franco-norvégienne dans le domaine scientifique et de la recherche.

A cet effet, deux acteurs majeurs de la coopération scientifique franco-norvégienne, l’Institut français de Norvège et le Conseil Norvégien de la Recherche, ont décidé de signer un nouvel accord de coopération permettant le financement de mobilités, de séminaires de recherche franco-norvégiens et d’autres activités plus ponctuelles, communément choisies. L’objectif général est de renforcer les collaborations scientifiques franco-norvégiennes, plus particulièrement au sein des programmes européens tels que H2020.

Cet accord permet notamment de renforcer le programme de mobilité Åsgard qui a permis à plus d’une centaine de chercheurs français de venir en Norvège et de rencontrer leurs homologues norvégiens sur des sujets variés comme le climat, les énergies, les nanotechnologie, la santé, les sciences humaines. Inversement, de nombreux chercheurs norvégiens ont également bénéficié de ce programme pour se rendre en France. Ces rencontres sont l’occasion d’échanger des savoirs et de mettre en place des projets communs de recherche. Certaines ont abouti à des candidatures communes pour des financements européens. A titre d’exemple, le jeune chercheur Julien Gigault, qui est venu en Norvège en juin dernier, bénéficie désormais du programme Aurora pour développer l’analyse des micro- et nano-plastiques dans l’Arctique avec son collègue Ian Allan de NIVA. Plus récemment, la venue en Norvège de Florent Vince, du consortium WEAMEC sur les énergies marines, a permis de préparer la participation d’une délégation française à la conférence EERA DeepWind qui a lieu chaque année à Trondheim.

Grâce à ce nouvel accord, la portée des programmes va s’intensifier. Le nombre de mobilités financées va augmenter et concerner environ 35 chercheurs annuellement. Le nouvel accord permettra également la tenue de 3 à 4 séminaires par an. La gestion de ces différents programmes sera désormais effectuée par l’Institut français de Norvège, avec consultations et rencontres régulières des deux parties.

Les programmes existants
Åsgard
Séminaire Big Data and Energy Networks

Plus d’informations sur les programmes de coopération
Institut français de Norvège, pôle scientifique
Conseil Norvégien de la Recherche

PLAN DU SITE