Une technologie acoustique embarquée sur drone pour localiser les victimes de catastrophes naturelles

Japon

Brève
Japon | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
25 janvier 2018

Un groupe de chercheurs japonais a développé un système acoustique embarqué sur drone capable de détecter les voix et sons émis par des personnes en situation de détresse comme en cas de catastrophe naturelle.

La recherche sur le système auditif des robots est un sujet qui a été promu dans les années 2000 par les chercheurs Kazuhiro Nakadai (Tokyo Institute of Technology) et Hiroshi G. Okuno (Université Waseda). Jusqu’alors, les robots n’étaient capables de discerner et reconnaître une voix que si un microphone était placé près de la bouche de leur « interlocuteur ».

Depuis, de nombreux progrès ont été fait dans les technologies nécessaires à la réalisation d’une véritable « oreille » robotique : localisation du son source, séparation du son source, reconnaissance vocale automatisée pour séparer le son du « bruit ».

Le système acoustique monté sur drone est composé de plusieurs éléments. Tout d’abord une série de microphones exploitant le logiciel libre HARK (HRI-JP Audition for Robots with Kyoto University) développé par l’Université de Kyoto et le Honda Research Institute. Le deuxième élément est la technologie de localisation de sons en trois dimensions avec génération de carte qui permet pour l’utilisateur de visualiser et de comprendre facilement les origines des sons détectés. C’est l’assistant professeur Taro Suzuki de l’Université Waseda qui a fourni les données cartographiques haute-précision par nuage de points. Enfin, le troisième élément est une série de microphones résistants à tout type de météo, ce qui est essentiel dans le cadre des missions du drone en question.

Actuellement, la plupart des drones qui opèrent en zone accidentée ou théâtre d’une catastrophe naturelle sont simplement équipés de caméras ou de systèmes semblables, ce qui est rapidement insuffisant pour repérer des victimes potentiellement ensevelies sous des décombres. Cette technologie acoustique embarquée sur drone pourrait localiser ces personnes grâce à leur voix ou grâce à des sons de sifflets ce qui pourrait offrir un gain de temps considérable aux secours et contribuer ainsi à sauver des vies.

Ce projet fait partie des initiatives du programme ImPACT Tough Robotics Challenge dirigé par Satoshi Takodoro de l’Université du Tohoku.

Sources
Tokyo Institute of Technology News, « "Listening" drone helps find victims needing rescue in disasters »

Mots clés
Japan, disaster response, drone, HARK, automated voice recognition

Plus d’actualités S&T au Japon sur Twitter via Ambascience Japon

Rédacteur
Emma-Louise SCAPPATICCI – ch.mission.ntv[at]ambafrance-jp.org

PLAN DU SITE