Mise en évidence du rôle fondamental d’un gène impliqué dans la synthèse d’auxine lors de la régénération racinaire

Japon

Brève
Japon | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement | Agronomie et alimentation
8 novembre 2017

Une équipe de chercheur de l’Université d’Hokkaido vient de démontrer pour la première fois le rôle clé d’un gène impliqué dans la synthèse d’auxine lors de la régénération racinaire.

Le système racinaire des plantes est essentiel pour l’absorption de l’eau et des nutriments nécessaires à leur croissance. Sa détérioration peut remettre en cause la survie de celles-ci très rapidement. Cependant, le système racinaire bénéficie d’une plasticité importante permettant aux plantes de faire face aux stress quotidiens et de s’y adapter. Il possède également un grand pouvoir de régénération, notamment en cas de dommages.

La coupe des racines, basée sur la robustesse du système racinaire, est largement utilisée pour contrôler la croissance des plantes en agriculture et horticulture.

Bien que des études ont montré que la régénération racinaire débute d’abord par l’induction du développement de la racine latérale (LR) sous l’action de l’auxine, une hormone de croissance largement connue pour son rôle lors des différentes étapes du développement des plantes, peu de connaissances au niveau moléculaire sont disponibles concernant la régénération racinaire.

Illust: Une augmentation, 1006.2 ko, 800x852
Une augmentation des niveaux de protéines AUX/IAA19, indiquant une activation des voies de signalisation induites par l’auxine, a été observée aux extrémités des racines coupées.

Dans une nouvelle étude menée par le Pr. Masaaki Watahiki et ses collègues de l’Université d’Hokkaido, il est pour la première fois démontré que le gène yucca9, l’un des 11 de cette famille à être impliqué dans la synthèse de l’auxine, joue un rôle majeur dans la régénération racinaire. En collaboration avec des chercheurs de l’Université Teikyo, les scientifiques ont également mis en évidence une augmentation de la synthèse d’auxine juste après la taille des racines. Parallèlement, une augmentation des niveaux de protéines AUX/IAA19 a été mesurée, signifiant que les voies de signalisation de l’auxine sont activées ainsi que les gènes en aval de cette cascade pour permettre le développement des racines latérales.

Ces résultats ouvrent la voie pour de nouvelles solutions de contrôle de la croissance des plantes en agriculture comme en horticulture.

Source : Xu D. et al. YUCCA9-Mediated Auxin Biosynthesis and Polar Auxin Transport Synergistically Regulate Regeneration of Root Systems Following Root Cutting. Plant. Cell. Physiol. 2017.

Rédaction : Thibaut Dutruel, ch.mission.sdv chez ambafrance-jp.org

PLAN DU SITE