Fujitsu s’intéresse à la sûreté du Blockchain

Japon

Brève
Japon | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
23 mars 2018

Les équipes des laboratoires de recherche de Fujitsu ont développé une technique de vérification des risques associés aux contrats intelligents, des programmes qui exécutent des transactions de manière automatique et dont le fonctionnement s’appuie sur la technologie du Blockchain.

Les chercheurs de Fujitsu se sont intéressés à la plateforme Ethereum et ont créés un algorithme permettant de vérifier de manière automatique le niveau de risque des séquences de transactions effectuées sur cette plateforme.

Six catégories de risques auxquels peuvent être exposés les contrats intelligents sur la plateforme Ethereum ont été identifiées : « reentrancy », « authenticating the source of a transaction call », « call stack restrictions », « divide by zero », « transaction order dependency », « transaction uncertainty due to reliance on timestamp ».

Les méthodes conventionnelles permettent de vérifier trois types de risques, voire quatre. Avec l’algorithme développé, les six catégories de risques ont pu être évaluées (« divide by zero » et « authenticating the source of a transaction call » ne pouvaient pas être détectés auparavant).

La technologie de détection des risques utilise l’exécution symbolique des transactions ce qui permet de les exécuter virtuellement en fonction de nombreux paramètres différents. En plus de cela, il a également été possible d’identifier les facteurs de risques dans le code source des fichiers d’exécution des transactions.

La technologie du Blockchain permet de mener des transactions rapides et préservant l’intégrité des données, sans l’intervention d’un tiers de confiance. Depuis quelques années elle est de plus en plus utilisée, notamment dans le secteur de la finance mais elle peut aussi être appliquée dans le domaine de la santé ou encore de l’immobilier. Les contrats intelligents de la plateforme Ethereum ont la particularité d’être irréversibles, il est donc essentiel d’étudier de près les risques liés à leur exécution.

Sources
Site Officiel de Fujitsu

Mots clés
Japan, Fujitsu, Blockchain, Ethereum, risk assessment, security, transactions

Plus d’actualités S&T au Japon sur Twitter via Ambascience Japon

Rédacteur
Emma-Louise SCAPPATICCI – emma-louise.scappaticci[at]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE