UN LAC SOUTERRAIN DÉCOUVERT SUR MARS

Italie

Brève
Italie | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
13 novembre 2018

À 1,5 km sous les glaces du Pôle Sud de Mars se trouve un grand lac d’eau liquide et salée découvert par le radar italien Marsis de la sonde Mars Express.
Publiée sur Science, la découverte a été présentée par l’Agence spatiale italienne (ASI), l’Institut National d’Astrophysique (INAF), les universités de Roma Tre, La Sapienza et Gabriele D’Annunzio (Pescara), le Conseil national des recherches (CNR).

Le grand lac souterrain, découvert sur Mars par des chercheurs italiens qui ont utilisé les données du radar Marsis à bord de la sonde Mars Express, pourrait bien abriter la vie. Il existe depuis longtemps, il est formé d’eau liquide, il contient des sels et il est protégé des rayonnements cosmiques : pour les auteurs de l’étude, il s’agit d’éléments qui font penser à une possible niche écologique.

Le lac, stable depuis longtemps, d’un diamètre de 20 kilomètres et d’une forme plutôt triangulaire, a été identifié par le radar Marsis (Mars Advanced Radar for Subsurface and Ionosphere Sounding), actif à bord de la sonde Mars Express de l’Agence spatiale européenne depuis 2005. Marsis a été conçu par Giovanni Picardi, de l’Université La Sapienza et construit par Thales Alenia Space, joint-venture franco-italienne des groupes Thales et Leonardo. Les résultats ont été présentés par le responsable scientifique du radar Marsis, Roberto Orosei, de l’Institut de Radioastronomie de Bologne de l’Institut National d’Astrophysique, premier auteur de la recherche.

Les résultats obtenus peuvent bien être considérés comme la réponse à une question que l’on s’est posée depuis 1976 après les missions Viking de la Nasa. En effets, les données collectées avaient montré que sur Mars, dans le passé, il y avait eu des lacs, des mers, des fleuves, mais jusqu’à présent on ne savait pas où se trouvait l’eau. “Jadis Mars était habitable, avec un climat similaire à celui de la Terre, mais au fil du temps la planète a perdu son atmosphère et avec elle l’effet de serre qui la réchauffait, et par conséquent l’eau s’est gelée et a disparu. Il reste juste les traces de la présence de l’eau, mais on devait comprendre où l’eau se trouvait”, dit Roberto Orosei, de l’Institut de Radioastronomie de Bologne de l’Inaf.

Le lac, noir et salé, a probablement une profondeur de quelques mètres et il se trouve dans une région de la planète qui s’appelle Planum Australe, au Sud. Les données collectées par le radar Marsis entre les mois de mai 2012 et de décembre 2015 montrent qu’il s’agit d’une masse d’eau dans un état stable. Le grand lac noir et salé pourrait ne pas être le seul : d’après les chercheurs, il pourrait y en avoir d’autres et les recherches continuent.

Source : http://www.ansa.it/canale_scienza_tecnica/notizie/spazio_astronomia/2018/07/25/scoperto-un-lago-sotterraneo-di-acqua-salata-su-marte-_1dd93080-90d1-46b3-92d1-70cdfebe5104.html

Rédacteur : Giovanna Corvo, info.csu[a]institutfrancais.it

PLAN DU SITE