Vous êtes unique ? Votre régime aussi !

Israël

Actualité
Israël | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
15 mai 2018

Et si le régime qui vous correspondait le mieux vous était propre ? Voici en substance le résultat de l’étude menée par le Pr. Eran Segal et le Dr. Eran Elinav à l’Institut Weizmann.

Une étude de l’Institut Weizmann menée sur plus de huit cent personnes a mesuré de manière continue pendant une semaine la glycémie des personnes étudiées ainsi que quelques autres paramètres. Le Dr. Eran Elinav, chercheur dans le département d’immunologie à l’Institut Weizmann, explique qu’ils ont choisi de se focaliser sur la glycémie car c’est un facteur de risque majeur pour le diabète et l’obésité. Aussi inattendu que cela puisse paraître, un sushi peut générer une réponse glycémique plus importante chez certaines personnes qu’une glace chez d’autres !

Par conséquent, les recommandations diététiques universelles ont, d’après cette étude, une utilité limitée. Afin d’utiliser au mieux leurs données, le Pr. Eran Segal et son équipe ont mis au point un algorithme de machine learning qui intègre les paramètres sanguins, les habitudes diététiques, les données anthropométriques, l’activité physique et les bactéries intestinales mesurées chez l’ensemble des patients. Cet algorithme permet de prédire la réponse glycémique attendue suite à différents repas de manière précise.

Grâce à cet algorithme, ils ont mis au point un système permettant de déterminer, pour chacun des volontaires, un « bon » régime et un « mauvais » régime. Puis, pendant une semaine, chaque volontaire a suivi son « bon » régime personnalisé et, pendant une autre semaine, son « mauvais » régime personnalisé.

Après seulement une semaine, les « bons » régimes permettaient de conserver une glycémie saine, alors que les « mauvais » régimes entraînaient des pics du niveau de sucre dans le sang. De plus, après une semaine de « bon » régime, les bactéries intestinales des volontaires montraient des changements. Or, les bactéries intestinales, que vous pouvez-voir ci-dessous, jouent un rôle clef au sein de l’organisme.

Illust: Image 1. Bactéries, 22.6 ko, 412x242
Image 1. Bactéries intestinales (crédits : Day 2)

Basée sur cette étude, la start-up Day2 a ensuite été développée. Grâce à un questionnaire sur vos habitudes diététiques et votre activité physique, vos résultats sanguins et le résultat de votre kit permettant d’analyser les bactéries intestinales, Day2 peut déterminer votre « bon » régime personnalisé.

Bon appétit !

Source : https://www.daytwo.com/

Pour en savoir plus : http://www.cell.com/cell/abstract/S0092-8674(15)01481-6

Rédactrice : Odélia Teboul (odelia.teboul1[a]mail.huji.ac.il), doctorante à l’Université hébraïque de Jérusalem

PLAN DU SITE