Une application pour sauver… les allergiques !

Israël

Actualité
Israël | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
28 août 2018

Quel est le point commun entre un bol de cacahuètes et un trop plein de pollen ? Si vous y êtes allergique, vous risquez une crise, voir même pire, le choc anaphylactique. Dans ce cas là, votre unique espoir est que l’on vous administre une dose d’adrénaline au plus vite. Mais comment trouver la dose la plus proche ? Grâce à l’application GetTaxi. Ou plus exactement à l’application EPIMADA, une application qui s’inspire de celle de GetTaxi pour sauver des vies.

Telle une épée de Damoclès au-dessus de leur tête, les personnes allergiques savent que le moindre faux pas peut mener à la crise, et parfois même la catastrophe. Pour certains d’entre eux, lorsque cela se produit, c’est une course contre la montre, et contre la mort, qui a lieu. Face à un choc anaphylactique, le remède est pourtant simple : une injection d’adrénaline. Encore faut-il en avoir une ou que les secours, une fois arrivés, en disposent également. Des chercheurs de l’Université Bar-Ilan proposent alors de faire appel à l’intelligence sociale et à la technologie GPS, alliées à un brin de digital : une application pour smartphone capable d’alerter les détenteurs de doses d’adrénaline enregistrés les plus proches. Découvrez EPIMADA, l’application qui peut sauver des vies !

Le constat fait par le Prof. David G. Schwartz et ses élèves doctorants Michael Khalemsky et Michal Gaziel Yablowitz de la School of Business Administration à l’Université Bar-Ilan, en partenariat avec le Dr. Eli Jaffe de Magen David Adom (MADA, les services d’urgences israéliens), est que les millions d’allergiques pouvant souffrir de crises aiguës, pouvant aller jusqu’au choc anaphylactique, ont besoin d’avoir une solution leur permettant de trouver leur précieuse dose d’epiphrénine (un des surnoms de l’adrénaline) à temps. Comme ces doses sont à la fois chères et rares, il est difficile de mettre en place un système de livraison du précieux liquide. Or le Prof. Schwartz dirige un laboratoire d’intelligence sociale, ayant pour objectif d’étudier les vertus que peuvent apporter la société, les liens sociaux et les interactions sociales, ainsi que la manière d’en optimiser les usages. L’idée a donc été d’utiliser l’intelligence sociale afin de résoudre cette situation d’urgence en se basant sur le fait que des personnes souffrant de crises allergiques aiguës et dotées de doses d’adrénaline (tel que l’EpiPen®) sont tout à fait prêtes à l’offrir à une personne dans le besoin.
Reste à résoudre le problème de l’urgence : comment trouver le porteur d’adrénaline le plus proche ? C’est là que le lien avec l’application GetTaxi se fait. En effet, cette application est dotée d’un système capable de repérer les taxis les plus proches d’un client potentiel. Si vous remplacez taxi par un porteur de doses d’adrénaline et un client par une victime de crise d’allergie, vous saisissez immédiatement le concept. EPIMADA (Epi pour « EPInéphrine » et MADA pour MAgen DAvid adom) permet donc à des victimes de crises d’allergie présentant de premiers symptômes d’une crise d’alerter les porteurs de doses à proximité afin que ceux-ci puissent leur porter secours à temps.

Cette application a été récemment lancée et dispose déjà une centaine d’utilisateurs. Elle servira aussi de sujet de recherche pour ses concepteurs, afin d’étudier le comportement des usagés et l’efficacité des communautés d’interventions d’urgence. En effet, les chercheurs à l’origine de cette étude, membres du laboratoire d’intelligence sociale de l’Université Bar-Ilan, travaillent également à appliquer cette approche à d’autres cas, telles que les overdoses causées par des opioïdes.

Ainsi, notre smartphone, qui nous sert à nous connecter au reste du monde, à jouer, écouter, regarder, apprendre, pourrait désormais sauver des vies !

Source : Article sur le site de l’université de Bar-Ilan : https://www1.biu.ac.il/indexE.php?id=33&pt=20&pid=117&level=2&cPath=33&type=1&news=3120

En savoir plus :
• Site du Laboratoire d’intelligence sociale de l’université de Bar-Ilan : https://www.socialintelligencelab.org
• Lien vers la page Wikipédia de l’Adrénaline :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Adrénaline#Utilisation_médicale
• Lien vers la page Wikipédia du Choc Anaphylactique : https://fr.wikipedia.org/wiki/Choc_anaphylactique
• Lien vers la page Wikipédia de Magen David Adom : https://fr.wikipedia.org/wiki/Magen_David_Adom

Rédacteur : Arthur Robin, doctorant à l’Université de Tel Aviv

PLAN DU SITE