Un inhibiteur prometteur

Israël

Actualité
Israël | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
7 juin 2019

L’information parvenant de l’extérieur d’une cellule à son noyau emprunte des chemins spécifiques. L’un de ces chemins appelé JNK est crucial dans de nombreux processus cellulaires liés à la maladie d’Alzheimer. Et si la dernière étape de ce passage pouvait être inhibée ?

Lorsqu’un signal pénètre de l’extérieur d’une cellule à l’intérieur, l’information est relayée par une série de protéines jusqu’au noyau de la cellule. Un de ces passages nommé JNK est crucial dans de nombreux processus cellulaires et plus particulièrement dans les processus inflammatoires, tels que la maladie d’Alzheimer et l’arthrite rhumatoïde. Les deux dernières kinases (enzymes spécifiques) du passage JNK sont MKK4 et MKK7. Or, malgré l’importance de MKK7 dans la maladie d’Alzheimer, aucun inhibiteur de cette kinase n’était jusqu’à alors connu.

Dr. Nir London et son équipe du département de chimie organique de l’Institut Weizmann se sont donc intéressés à MKK7. Pour ce faire, ils ont d’abord testé plus de 100 000 composés organiques tirés d’une large base de données à l’aide d’un logiciel permettant de prédire pour chaque composé si, et comment, il s’accroche à la protéine MKK7. Cela leur a permis de découvrir 10 inhibiteurs potentiels.

Ces inhibiteurs potentiels ont ensuite été testés expérimentalement et trois d’entre eux ont donné des résultats encourageants. Parmi ces trois, un potentiel inhibiteur que vous pouvez voir ci-dessous a fait preuve d’une très grande efficacité lors des tests.

Illust: Image. L'inhibiteur, 22.4 ko, 293x271
Image. L’inhibiteur de MKK7 découvert par l’équipe de l’Institut Weizmann (crédits : Shraga et al)

Finalement, en collaboration avec Prof. Takayoshi de l’université d’Osaka, les chercheurs ont cristallisé le complexe MKK7-molécule thérapeutique et validé expérimentalement la structure du complexe molécule-protéine prédite par le logiciel. Les applications thérapeutiques de cette nouvelle molécule pourront être testées dans un futur proche !

Sources :
https://www.cell.com/cell-chemical-biology/fulltext/S2451-9456(18)30344-1
https://wis-wander.weizmann.ac.il/life-sciences/going-strong-inhibition

Rédactrice : Odélia Teboul (odelia.teboul1[a]mail.huji.ac.il), doctorante à l’Université hébraïque de Jérusalem

PLAN DU SITE