« Mesurer » la santé de notre cerveau

Israël

Actualité
Israël | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
28 août 2018

Plusieurs centaines de millions de personnes dans le monde sont atteintes de troubles neurologiques. Or, ces troubles sont très variés. De plus, les symptômes varient de manière importante d’un patient à l’autre. Et si l’on pouvait « mesurer » la santé du cerveau ?

EIMindA est une start-up israélienne fondée en 2006 par le Pr. Amir Geva, professeur à l’Université Ben Gourion du Néguev, dont le but est de proposer un système objectif de « mesure » de la santé cérébrale. Aujourd’hui, cette start-up est composée de personnes aux compétences diverses : chercheurs, neuroscientifiques, médecins, ingénieurs et entrepreneurs.

Il est souvent difficile pour les neurologues d’établir un diagnostic pour un problème lié au cerveau. En effet, il n’existe pas d’indicateurs de mesure objectifs, tels que la pression du sang ou la température, pour vérifier l’état cérébral.

BNA est la solution proposée par EIMindA afin de « mesurer » la réponse cérébrale. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, les patients répondent à un questionnaire informatique ou regardent des images en ayant des électrodes posées sur leur tête. Les électrodes permettent d’enregistrer l’activité cérébrale du patient. Si l’électroencéphalogramme existe depuis longtemps, c’est le traitement informatique des signaux bruts qui est difficile, car chaque expérience et chaque personne est différente. A l’aide d’une large base de données d’enregistrements sur des patients sains et d’instruments de machine learning, EIMindA parvient à normaliser ces signaux afin de fournir une mesure objective et reproductible de la réponse cérébrale du patient.

Illust: Image 1. La solution, 34 ko, 550x373
Image 1. La solution BNA : exemple de test sur un patient (crédits : EIMindA)

Les résultats obtenus avec BNA semblent être concluants, comme le montrent par exemple deux études menées avec la solution BNA.
Dans une étude sur les commotions cérébrales chez des jeunes sportifs, la solution BNA est utilisée afin de mesurer l’activité neuronale des sportifs blessés après leur commotion et durant leur guérison. Après la commotion, BNA mesure une baisse conséquente de l’activité neuronale chez les sportifs commotionnés. De plus, leur activité neuronale est mesurée lors des visites de suivi. Et le moment où les patients se considèrent guéris coïncide avec le retour d’une activité neuronale normale.
Dans une autre étude, l’intérêt de la méthode BNA est testé pour déterminer la présence ou l’absence de troubles de l’attention. L’activité neuronale des patients est enregistrée puis analysée en utilisant la technologie BNA. Les résultats permettent d’établir un diagnostic correct dans plus de 90% des cas.

La technologie BNA est donc un pas important vers une « mesure » objective de la santé cérébrale !

Source : http://elminda.com

Pour en savoir plus :
https://www.tandfonline.com/doi/pdf/10.1080/02699052.2016.1231343?needAccess=true
https://www.cambridge.org/core/journals/psychological-medicine/article/div-classtitlediagnostic-utility-of-brain-activity-flow-patterns-analysis-in-attention-deficit-hyperactivity-disorderdiv/D50FB7D73029E6859363142E894C4B5E

Rédactrice : Odélia Teboul (odelia.teboul1[a]mail.huji.ac.il), doctorante à l’Université hébraïque de Jérusalem

PLAN DU SITE