Le prix interdisciplinaire “The Rosetrees Trust” décerné à deux scientifiques de l’Université hébraïque de Jérusalem

Israël

Actualité
Israël | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
24 janvier 2018

Le Prix Interdisciplinaire 2017 “The Rosetrees Trust” a été décerné à deux scientifiques de l’Université hébraïque de Jérusalem, le Prof. Yaakov Nahmias et le Prof. Nir Friedman. C’est la première fois que l’attribution de ce prix sort des frontières du Royaume-Uni.

Le Rosetrees Trust est un organisme de bienfaisance privé, fondé en 1987 par la famille Rosenbaum pour soutenir la recherche médicale. Cet organisme fournit des subventions pour financer des projets de recherche remarquables dans les domaines de la santé humaine et des maladies. L’objectif du Prix interdisciplinaire 2017 consiste à promouvoir la recherche collaborative entre médecine et ingénierie. Le prix attribue un financement de 250 000 £ étalé sur 3 ans.

Le Prof. Nahmias (directeur fondateur du Centre Alexander Grass pour la bio-ingénierie à l’Université hébraïque de Jérusalem) et le Prof. Friedman (professeur à l’école d’informatique et d’ingénierie Rachel et Selim Benin et à l’Institut des sciences de la vie Alexander Silberman de l’Université hébraïque de Jérusalem) ont remporté le prix grâce à leur projet de conception d’une ‘puce-organe’ qui imite la dynamique physiologique du métabolisme humain selon le rythme circadien. Le rythme circadien de notre organisme est notre « horloge biologique », qui est une alternance de période de 24H et qui joue sur de nombreux mécanismes biologiques, physiologiques et comportementaux. Le dérèglement de cette horloge par des facteurs extérieurs tels que le stress, une alimentation trop grasse ou même le décalage horaire pourrait engendrer des changements de notre physiologie et l’apparition de maladies, tels que l’obésité et le diabète.

Grâce à ce financement, le Prof Yaakov Nahmias et le Prof. Nir Friedman vont pouvoir diriger une équipe composée de chercheurs de l’Université hébraïque de Jérusalem. Cette équipe combinera les expertises de l’équipe du Prof. Yaakov Nahmias sur la puce imitant un organe humain aux connaissances de l’équipe du Prof. Nir Friedman sur les réseaux moléculaires. Cette association a pour but d’étudier le lien entre changement métabolique et modification génétique sous-jacente. Cette plateforme sera un outil pour développer un nouveau médicament permettant la mise en place de nouvelles thérapies pour lutter contre l’obésité, la maladie du foie gras (pathologie du foie qui se définit comme une accumulation de graisses dans le foie) ou encore le diabète de type 2.

Cette année, deux chercheurs de l’université d’Edimbourg ont également été primés pour leurs projets de développer un prototype de dispositifs permettant de diagnostiquer rapidement les lésions hépatiques induites par les médicaments.

Source : http://www.jpost.com/HEALTH-SCIENCE/Israeli-researchers-win-prize-to-boost-fight-against-diabetes-and-obesity-515834

Rédacteur : Henri-Baptiste MARJAULT, doctorant à l’Université hébraïque de Jérusalem

PLAN DU SITE