Israël : 6ème pays au classement du Consolidator Grant 2017 de l’ERC

Israël

Actualité
Israël | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Horizon 2020 : innovations et progrès techniques
15 mai 2018

Le Conseil Européen de la Recherche (ERC) a annoncé le 28 novembre 2017 les résultats de l’appel à candidatures Consolidator Grant 2017. Au total, 329 lauréats ont été retenus pour un budget total de 630 millions d’euros. Parmi ces 329 bourses, 106 seront attribuées à des femmes, ce qui représente 32% du total des lauréats.

La mission de l’ERC est d’encourager la recherche de la plus haute qualité en Europe grâce à un financement compétitif et de soutenir la recherche exploratoire en soutenant des chercheurs issus de tous les domaines, sur la base de l’excellence scientifique. L’ERC complète d’autres programmes de financement en Europe, telles que celles des agences nationales de financement de la recherche, et constitue un élément phare d’Horizon 2020, le programme-cadre de recherche de l’Union européenne pour la période 2014-2020.

Les appels à candidatures Consolidator Grant de l’ERC s’adressent à des chercheurs travaillant en Europe ou dans l’un des pays associés à Horizon 2020, quelle que soit leur nationalité et ayant obtenu leur thèse 7 à 12 ans avant l’année de l’appel. Ils permettent de financer des projets à hauteur de 2 millions d’euros pour une durée maximale de cinq ans.
Ces subventions sont attribuées dans le cadre d’un concours général. Le seul critère de sélection est l’excellence scientifique. L’objectif est ici d’identifier les meilleures idées, de conférer un statut et une visibilité aux meilleurs chercheurs d’Europe, tout en attirant des talents étrangers.
Israël fait partie des pays associés à Horizon 2020. Les participants israéliens sont donc éligibles à Horizon 2020, au même titre que les Etats-membres et selon les mêmes règles.

En 2017, Israël occupe la 6ème position de l’appel à candidature avec 14 porteurs de projets derrière le Royaume-Uni (1ère place avec 60 projets), l’Allemagne (2ème avec 56 projets), la France (3ème avec 38 projets), les Pays-Bas (4ème avec 25 projets) et la Suisse (5ème avec 19 projets).
On peut observer que ces résultats sont relativement élevés pour Israël. A noter que dans le cadre du dernier programme-cadre européen (FP7), les Israéliens avaient déjà enregistré un taux élevé de réussite : 780 millions d’euros avaient été attribués aux entités israéliennes au titre du financement européen en faveur de la recherche, alors qu’Israël avait apporté une contribution d’environ 530 millions d’euros au programme.

Les lauréats sont répartis sur les deux domaines qui suivent :

  • Sciences de la Vie (LS) : 8 lauréats concernant Israel, alors que la France compte 13 lauréats ;
  • Sciences Physiques et Ingénierie (PE) : 6 lauréats israéliens, contre 21 lauréats français.
    Aucun lauréat israélien n’était présent dans la catégorie « Sciences Humaines et Sociales (SH), alors que la France en obtient 4.

Sources :
https://erc.europa.eu/sites/default/files/document/file/erc_2017_cog_statistics.pdf
https://erc.europa.eu/sites/default/files/document/file/erc_2017_cog_results_all_domains.pdf

Rédacteur : Henri-Baptiste Marjault (henri.margault[a]mail.huji.ac.il), doctorant à l’Université hébraïque de Jérusalem

PLAN DU SITE