L’Irlande se félicite de sa stratégie de recherche

Irlande

Actualité
Irlande | Sciences Humaines et sociales
22 janvier 2018

Le gouvernement a publié un rapport fin 2017 dressant un tableau plutôt positif des progrès réalisés par l’Irlande dans le cadre de sa stratégie de recherche. L’occasion pour quelques voix de demander une révision du texte et ce, compte tenu du contexte post-crise.

La stratégie de recherche du gouvernement irlandais a été présentée en 2015 dans un document intitulé Innovation 2020. Le dernier rapport annuel d’avancement, publié en décembre dernier, souligne quelques succès :

  • l’obtention de 475 millions d’euros de fonds supplémentaires dans le cadre du programme Horizon 2020.
  • L’annonce de la mise en place de cinq nouveaux centres de recherche de la principale agence de financement de la recherche en Irlande (SFI – Science Foundation Ireland).
  • La mise en place d’un nouveau Technology Centre consacré à la recherche autour de la transformation de la viande de bœuf et de mouton. Les Technology Centres sont des initiatives dirigées par l’industrie mais financées en grande partie par l’agence irlandaise de développement économique (Enterprise Ireland).
  • L’établissement de trois nouveaux Technology Gateways : structures gérées par Enterprise Ireland et hébergées par les instituts de technologie, qui délivrent des conseils en innovation pour le secteur industriel.
  • Le développement d’une stratégie de recherche en énergie (Energy Research Strategy).
  • Le lancement d’une stratégie sur la recherche et l’innovation marines (Marine Research and Innovation Strategy).

Le gouvernement s’est également félicité du lancement d’un nouveau programme non-disciplinaire de financement de la recherche exploratoire (Irish Research Council Laureate Awards) et de la participation de l’Irlande à ELIXIR, l’organisation internationale de recherche dans les sciences du vivant.

Enfin, le gouvernement a annoncé l’allocation de 26 millions d’euros de fonds supplémentaires à la recherche, au développement et à l’innovation. SFI recueille plus d’un tiers de cette somme suite à ses bons résultats en 2017 :

  • la signature d’accords de recherche avec plus de 300 partenaires industriels, soit plus de 120 millions d’euros d’engagements cumulés, par les 12 premiers centres SFI. Ces centres ont aussi remporté 132 millions d’euros de projet auprès d’agences internationales et des programmes compétitifs, comme Horizon 2020.
  • La signature d’un nouvel accord de partenariat avec l’Engineering and Physical Sciences Research Council du Royaume-Uni, pour soutenir des projets de développement et maintenir la coopération entre les deux pays, dans le contexte du Brexit.
  • Un investissement de 2,8 milliards d’euros dans 44 projets de médiation scientifique via le programme SFI Discover dont l’édition 2017 de Science Week a attiré 315 000 participants avec plus de 1 200 événements dans tout le pays.

Même si la stratégie semble porter ses fruits, certains sont partisans d’une révision, au regard du contexte post-crise. James Lawless, député du parti Fianna Fáil, regrette, par exemple, que la stratégie s’organise principalement autour de la recherche appliquée et commerciale des centres SFI, au détriment de la recherche fondamentale. Il pointe du doigt notamment le manque de budget de l’Irish Research Council, autre agence de financement de la recherche dont le champ d’actions couvre un éventail plus large de domaines, dont celui des sciences humaines. Il préférerait enfin que le conseiller scientifique du gouvernement soit indépendant. Pour mémoire, le poste est aujourd’hui occupé par Mark Ferguson, directeur de SFI.

Sources :

Rédaction : Louise Aupetit – courriel : louise.aupetit[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE