Les coopérations scientifiques et institutionnelles franco-hongkongaises

Hong Kong

Brève
Hong Kong | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
24 août 2018

Le Consulat général de France à Hong Kong et Macao travaille au rapprochement durable des communautés scientifiques de Hong Kong et Macao avec la France. Susciter des opportunités d’échanges entre les acteurs concernés des deux pays est donc la priorité du service de coopération scientifique et universitaire, qui mobilise tous les moyens financiers et matériels ainsi que les relations institutionnelles dont il dispose. La mobilité des chercheurs, jeunes ou confirmés, est particulièrement encouragée. Le but étant de mettre en place, développer et ancrer dans la durée des collaborations en recherche. L’enseignement supérieur à Hong Kong est l’un des plus compétitifs au Monde. En tant que pôle majeur de l’enseignement supérieur en Asie, les universités de Hong Kong et Macao sont tournées vers l’internationalisation. La qualité et les spécificités de l’enseignement supérieur français lui confèrent une renommée mondiale, et il se doit d’être encore plus promu ici à Hong Kong et Macao.

Les programmes de bourse et financement pour la recherche (Alexandre Yersin ; Procore ; ANR-RGC)

La bourse d’excellence Alexandre Yersin est destinée aux étudiants hongkongais et macanais, ayant un certain niveau d’excellence académique, et désirant réaliser un diplôme de niveau Master en France. La promotion de cette bourse d’études est réalisée par le biais de salons dédiés à l’enseignement supérieur (via Campus France), ainsi qu’auprès des universités hongkongaises (via les chefs de département, professeurs, bureau des Relations Internationales, etc.). Depuis sa création en l’an 2000 jusqu’en 2018, 96 étudiants en ont bénéficié, soit l’équivalent de 5 bourses attribuées en moyenne chaque année. Ces étudiants proviennent pour 36% de l’université de Hong Kong (HKU), 13% de l’université Baptiste (HKBU), 13% de l’université chinoise (CUHK), 10% de l’université municipale (CityU), 9% de l’université de science et technologie (HKUST) et 9% de l’université polytechnique (PolyU).
Ces bourses sont particulièrement appréciées des étudiants et contribuent durablement à l’influence française à Hong Kong, à travers le réseau des Alumni, et l’attachement culturel ainsi développé.

PROCORE est le Partenariat Hubert Curien pour Hong Kong. Il prend en charge le surcoût de l’internationalisation d’une coopération, c’est-à-dire la mobilité des chercheurs. Il est mis en œuvre par le ministère des affaires étrangères avec le soutien du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, et le Research Grant Council (RGC). L’objectif du programme est de développer les échanges scientifiques et technologiques d’excellence entre Hong Kong et notre pays. Tous les domaines scientifiques, y compris les sciences humaines et sociales, sont concernés par ce programme. Il s’agit de favoriser de nouvelles coopérations, sur la base de projets de recherche conjoints ou d’ateliers bilatéraux de recherche. Chaque année, nous avons en moyenne une douzaine de nouveaux projets et deux ateliers bilatéraux sélectionnés (budget annuel de 200 k€).
C’est un programme très apprécié de la communauté scientifique depuis sa création en 1999 qui a permis de nouer et renforcer de très nombreuses coopérations entre les équipes de chercheurs.

Par ailleurs, un programme de financement commun a été mis en place en 2012 entre le Research Grant Council (RGC) de Hong Kong et l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) française, avec un budget total annuel de 2 millions d’euros. Ce programme a été signé en vue de faciliter le montage et la mise en œuvre de projets scientifiques de grande qualité, proposés conjointement et de manière équilibrée, par les meilleures équipes de recherche françaises et hongkongaises, dans le cadre du programme de l’ANR et du programme University Grants Committee (UGC)-Funded Institutions de la RGC. Ce programme prend en charge 3 projets par an à hauteur de 11 M$ (1,3 M€).
Instrument phare de la coopération scientifique franco-hongkongaise, ce mécanisme de financement permet d’entretenir des liens d’excellence avec les meilleures équipes de chercheurs hongkongaises, et de placer la France comme partenaire privilégié dans la politique de coopération internationale du RGC.

Le Centre d’Etudes Français sur la Chine Contemporaine (CEFC)

Le Centre d’études français sur la Chine Contemporaine (CEFC), est un institut de recherche public, financé par le ministère des Affaires étrangères et le CNRS. Sa mission est d’étudier les développements politiques, économiques, sociaux et culturels dans le monde chinois. Créé en 1991, le Centre est basé à Hong Kong et dispose d’un bureau à Taiwan depuis 1994 et à Pékin depuis 2014. Le CEFC publie depuis 1995, un journal académique trimestriel « Perspectives Chinoises » dans une version française et anglaise, dédié à l’analyse de tous les aspects de la Chine contemporaine. Chaque numéro contient un dossier spécial coordonné par un spécialiste reconnu. Le CEFC organise régulièrement des évènements (113 séminaires depuis 2010, 46 colloques depuis 2009, 9 évènements partenaires depuis 2012).

En juin 2018, un symposium international portant sur le développement de l’économie maritime en Chine et le défi de la durabilité de la mer et des océans, a été organisé (en collaboration avec l’Institut Swire des sciences de la mer (SWIMS) de l’Université de Hong Kong (HKU) et le Consulat général de France). Ce symposium a été organisé à l’occasion de la « Journée Mondiale de l’Océan », premièrement initiée en juin 1992, qui est une initiative visant à sensibiliser le grand public à une meilleure conservation et exploitation durable des océans, des mers et des ressources marines. Ce symposium a réuni des spécialistes des sciences sociales et des spécialistes des sciences de la mer, venus de Hong Kong, de Chine continentale, de France et du monde.

Les “France – Hong Kong Distinguished Lectures” : City University of Hong Kong et Polytechnic University of Hong Kong

Depuis 2005, un partenariat informel entre la City University of Hong Kong (CityU), l’Académie des Sciences - Institut de France, le chapitre de la Légion d’Honneur de Hong Kong a progressivement pris forme sous l’impulsion du Professeur Philippe Ciarlet (mathématicien, académicien des sciences), avec le soutien du consulat général. Les grands noms de la science française sont ainsi invités de manière régulière par l’Institute of Advanced Studies. Serge Haroche (prix Nobel de Physique 2012), Cédric Villani (médaille Fields 2010), Edouard Brézin (médaille Dirac 2011), Pierre-Louis Lions (médaille Fields 1994), Albert Fert (Nobel de Physique 2007), Jean-Christophe Yoccoz (médaille Fields 1994), Alain Aspect (Prix Wolf 2010), Jean Marie Lehn (prix Noel de chimie 1987), Claude Cohen-Tannoudji (Nobel de Physique 1997), Jean Salençon (ancien président de l’académie des sciences), Sébastien Candel (Président de l’Académie des Sciences), Jean-Pierre Sauvage (prix Nobel de Chimie 2016) ont ainsi, notamment, honoré ce cycle de leur participation.

L’Institute for Advanced Studies (IAS) de CityU a par ailleurs été inauguré en novembre 2015, marquant une nouvelle phase dans la promotion de la recherche et de l’innovation à Hong Kong, et voué à devenir un centre international d’excellence pour la recherche interdisciplinaire sur les défis mondiaux et sociétaux d’aujourd’hui. En réunissant des experts internationaux de renom dans de nombreuses disciplines, CityU organise sous la tutelle de cet IAS, des conférences « IAS Distinguished Lectures », sans oublier l’intervention de grands scientifiques français (notamment Serge Haroche ; Jean Salençon ; Pierre Louis Lions ; Alain Pecker, professeur de l’Ecole des Ponts et Chaussées ; Jean-Marie Lehn ; David Quéré, professeur à l’ESPCI et à l’école Polytechnique) ; ainsi que des remises de titre honorifique (Docteur Honoris Causas) (Serge Haroche en novembre 2017). Deux évènements phares mettant une nouvelle fois à l’honneur les coopérations scientifiques franco-hongkongaises seront ainsi organisés en novembre 2018 dans cette continuité :

  1. Une série de conférences mettant particulièrement à l’honneur la science française, avec la participation de Jean-Marie Lehn, Jean Salençon, Serge Haroche, Pierre-Louis Lions, et Ta-Tsien Li ; tous membres et membre étranger de l’Académie des Sciences française.
  2. Une remise de titre « Docteur Honoris Causas », où deux grands noms de la science française seront ainsi décorés : Alain Aspect et Cédric Villani.

Parallèlement, depuis 2015, l’université polytechnique de Hong Kong (PolyU, département d’Innovation et de transfert technologique) organise chaque année, en partenariat avec les Conseillers du Commerce Extérieur de la France à Hong Kong (CCE), une série de conférences sous le nom de « France-PolyU Innovation and Technology Development Seminar Series », dont le tropisme dans le secteur des transports (aviation et rails) ainsi que du génie civil, ont permis les interventions de Dassault Aviation (octobre 2015), Airbus (novembre 2016), Vinci (avril 2017) et Thalès (mai 2018).

Ces évènements font honneur à l’excellence scientifique française et assure un rayonnement exceptionnel de notre pays auprès des universités hongkongaises.

Le pôle de recherche « Hong Kong University – Institut Pasteur »

Le Pôle de Recherche Pasteur de l’Université de Hong Kong (HKU-Pasteur Research Pole) est un laboratoire de recherche fondé en 1999 à la suite de la signature d’un accord de partenariat entre l’Institut Pasteur de Paris et l’Université de Hong Kong (Hong Kong University, HKU). Ce laboratoire spécialisé dans la recherche fondamentale sur les maladies infectieuses, en particulier les infections respiratoires d’origine virale, est membre depuis 2004 du Réseau International des Instituts Pasteur (RIIP) qui inclut aujourd’hui 33 instituts répartis sur les 5 continents, et fait partie intégrante de l’école de santé publique de HKU (School of Public Health) depuis 2013. Fin 2014, la restructuration du modèle de recherche de l’Institut Pasteur et de son réseau a donné une place de première importance au HKU-Pasteur Research Pole. En effet, 4 « Centres de Recherche Transversaux » ont été créés, et parmi eux le Center for Global Health - Research and Education (CGH) dont les stratégies sont orientées vers une approche globale de la santé publique, la promotion de l’interdisciplinarité, la coopération au sein du RIIP, et le développement de projets d’enseignement. En reconnaissance de la qualité des travaux du laboratoire de Hong Kong menés en collaboration avec le Center of Influenza Research de HKU et de l’ampleur internationale de ses programmes d’enseignement, le CGH a désigné HKU-Pasteur Research Pole comme le hub asiatique dans la coordination de ses actions.

Dans le cadre de ses missions d’enseignement, trois cours internationaux sont organisés chaque par HKU-Pasteur Research Pole depuis plusieurs années (virologie, immunologie, bioinformatique). Ces cours font partie du programme d’excellence mis en place par le pôle pour former des étudiants à différentes disciplines biomédicales. Ils sont également inscrits à la liste des cours internationaux de l’Institut Pasteur, et donnent lieu à l’attribution de crédits universitaires dans le cadre des cursus de HKU. Ces cours sont un instrument particulièrement visible de l’influence scientifique française dans le monde puisque les étudiants viennent à chaque session de plusieurs dizaines de pays pour leur excellence, et assurent un rayonnement d’une des institutions françaises les plus connues et prestigieuses.
Fort d’une trentaine de personnes, le pôle de recherche doit travailler continuellement sur une communication de qualité afin que la structure soit toujours positionnée à l’avant-garde des problématiques de santé publique à Hong Kong et dans la région ASEAN. Il est également impératif que la marque France soit associée à ce laboratoire, ce qui n’est pas toujours le cas compte tenu de son intégration au sein de l’école de santé publique de HKU.

La plateforme « France-HKUST Innovation Hub »

La « France-HKUST Innovation Hub », inaugurée le 24 mars 2017, est une plateforme de coopération et de communication scientifique et universitaire dont l’ambition est de favoriser les partenariats entre les institutions françaises et les équipes de la prestigieuse Hong Kong University of Science and Technology (HKUST), classée au 44ème rang mondial par le Times Higher Education et au 4ème rang par le classement QS Asia en 2017, de promouvoir et susciter des accords de double diplômes (à ce jour, le programme HKUST-ENAC signé en décembre 2016, et plus récemment, avec HEC en novembre 2017) et les échanges d’étudiants (près de 340 étudiants en échange depuis 2014).
Un an après le lancement de cette plateforme, cette coopération s’est trouvée renforcée par la signature d’un Mémorandum d’entente (MoU), ayant pour objectif affiché de développer les coopérations dans les domaines de l’enseignement, de la recherche et de l’innovation, de faciliter les activités académiques et scientifiques et de promouvoir les relations mutuelles entre la France et la Hong Kong University of Science and Technology (HKUST).

Depuis septembre 2017, une lettre d’information a été lancée à un rythme trimestriel, ayant pour axe majeur de communication, de mettre en avant la France comme étant un pays d’innovation, de technologie et de la recherche scientifique, en présentant ses atouts à travers ses structures de recherche, ses initiatives liées à l’enseignement supérieur, à l’innovation, de mettre en lumière les acteurs de la coopération franco-hongkongaise, notamment avec les étudiants impliqués en échange ou dans les doubles-diplômes, les chercheurs ayant un projet conjoint avec une équipe de chercheurs hongkongais (par le biais du programme PHC PROCORE, ou bien bénéficiaires de projets ANR-RGC) ; et pour HKUST, de faire connaître sa recherche d’excellence auprès du public français et des entreprises (multinationales, PME, startup) implantées à Hong Kong.

Outre les partenariats académiques, cette plateforme vise également à créer et renforcer les liens scientifiques en termes de recherche et d’innovation, en assurant la promotion des laboratoires de recherche français et des entreprises françaises de haute technologie afin d’engager des partenariats de R&D (Recherche et Développement) sur le long-terme. Un concours d’innovation « hackathon » sera par ailleurs organisé début novembre 2018, avec Orange. Le thème de ce hackathon portera sur la Responsabilité Sociale au sein des Entreprises, inspiré par des objectifs de développement durable des Nations Unies.


Rédactrice : Justine ONG, chargée de mission scientifique

PLAN DU SITE