La mobilité étudiante entre la France et Hong Kong : Etat des lieux

Hong Kong

Rapport
Hong Kong | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
24 août 2018

Chaque année de nombreux étudiants français viennent à Hong Kong profiter de l’éducation dispensée par ses universités, souvent très bien placées dans les classements internationaux. De même, la qualité de l’éducation à la française est reconnue dans la Région Administrative Spéciale, et les échanges vers l’hexagones sont facilités notamment par l’activité de CampusFrance à Hong Kong, qui promeut l’éducation supérieure française auprès des étudiants hongkongais.
Retour sur une enquête auprès des universités hongkongaises sur les flux d’étudiants entrant et sortant entre la France et Hong Kong.

Un sondage auprès des 7 plus grandes universités hongkongaises a été organisé au premier semestre 2018 concernant les flux entrants et sortants entre la France et Hong Kong. Nous avons souhaité quantifier le nombre d’étudiants ainsi que la typologie des formations. Malgré la constitution d’un formulaire précis, le retour des universités n’a pas été aussi homogène que nous l’aurions souhaité, mais les données sont cependant suffisantes pour fournir des estimations fiables.

The Chinese University of Hong Kong (CUHK)

Nombre de partenariats universitaires identifiés : 15
Flux annuel (2014/2015-2016/2017) HK vers FR : ~ 43 étudiants
Flux annuel (2014/2015-2016/2017) FR vers HK : ~ 42 étudiants

Considérée comme l’une des meilleures universités de Hong Kong, l’Université Chinoise engage des partenariats avec des établissements français depuis 1999 et une signature avec l’École des Hautes Études Commerciales (HEC). Partenariat solide avec HEC, fort désormais de deux programmes d’échanges et d’un double diplôme. CUHK compte aujourd’hui une dizaine d’écoles et universités partenaires en hexagone, principalement dans le cadre de filières en commerce et management. Sur l’année universitaire 2016-2017, 80% des 44 étudiants français accueillis à l’Université chinoise de Hong Kong l’étaient dans le cadre d’études en commerce et management, de même que 70% des étudiants hongkongais venus en France en provenance de cette université. On note un nombre d’échanges à l’équilibre sur les trois dernières années, l’Université chinoise de Hong Kong envoie une quarantaine d’étudiants en France et en accueille tout autant, avec une légère progression pour l’année scolaire 2016-2017 pour 49 étudiants envoyés en France.

The University of Hong Kong (HKU)

Nombre de partenariats universitaires identifiés : 35
Flux annuel (2012/2013-2017/2018) HK vers FR : ~ 66 étudiants
Flux annuel (2012/2013-2017/2018) FR vers HK : ~ 78 étudiants

Plus ancienne université de Hong Kong, elle compte de nombreux échanges avec des établissements français depuis plusieurs années, que ce soit en commerce et management, en sciences et ingénierie, en sciences sociales ou en art. Aujourd’hui 35 établissements français participent à ces échanges. Sur les 6 dernières années HKU a reçu 467 étudiants français et en a envoyé 385 en hexagone. Sur l’année universitaire 2016-2017 elle est l’université hongkongaise qui compte le plus grand nombre d’échanges avec la France. Plus de 50% des étudiants français venus à Hong Kong étudier à HKU ont suivi une filière en sciences ou sciences de l’ingénieur, alors que seulement 15 étudiants ont fait chemin inverse pour rejoindre les écoles d’ingénieur et universités de sciences françaises. Par ailleurs, plus d’un quart des étudiants hongkongais venus de HKU en France ont rejoint des filières art et humanités. Notons enfin l’existence d’un double diplôme de Bachelor avec SciencesPo Paris qui draine une dizaine d’étudiants français à HKU par an depuis 2015.

Lingnan University

Nombre de partenariats universitaires identifiés : 9
Flux annuel (2014/2015-2016/2017) HK vers FR : ~ 29 étudiants
Flux annuel (2014/2015-2016/2017) FR vers HK : ~ 15 étudiants

Université publique des arts libéraux de Hong Kong, l’Université Lingnan a débuté ses partenariats avec des établissements français en 2008, avec l’ISC PARIS Business School. La plupart de ses partenariats se font avec des écoles de commerce, comme l’ESSCA School of Management, qui a reçu 35 étudiants de Lingnan sur les trois dernières années et y a envoyé une quinzaine d’étudiants français. Globalement, Lingnan envoie plus d’étudiants (87 sur trois ans) en France qu’elle ne reçoit de français (46 sur la même période). Si le nombre d’étudiants vers l’université hongkongaise est stable, le nombre d’étudiants qu’elle envoie diminue, de 38 étudiants durant l’année 2014-2015 à seulement 22 en 2016-2017. Trois nouveaux partenariats ont été créés entre Lingnan et des établissements français en 2017 (Kedge Business School, La Rochelle Business School, EM Lyon Business School), laissant présager une hausse des échanges pour les années à venir.

City University of Hong Kong (CityU)

Nombre de partenariats universitaires identifiés : 24
Flux annuel estimé HK vers FR : ~ 40 étudiants
Flux annuel estimé FR vers HK : ~ 60 étudiants

CityU compte une centaine d’échanges avec la France sur l’année 2016-2017 en provenance ou en direction d’une vingtaine d’établissements d’études supérieurs français, principalement avec des écoles de commerce. Cependant, la majeure partie de ces échanges concernent les écoles d’ingénieur et de sciences (Université de Limoges, Institut Universitaire de Technologies de Grenoble etc.), le reste étant réparti entre sciences sociales, droit et commerce.

Hong Kong Polytechnic University (PolyU)

Nombre de partenariats universitaires identifiés : 28
Flux annuel (2016/2017-2017/2018) HK vers FR : ~ 35 étudiants
Flux annuel (2016/2017-2017/2018) FR vers HK : ~ 55 étudiants

Comme souvent à Hong Kong, les échanges universitaires de l’Université Polytechnique s’inscrivent majoritairement dans le cadre de partenariats menés avec des écoles et universités françaises tournées vers les filières de commerce et management (KEDGE, NEOMA, SKEMA, EDHEC etc.). Durant l’année universitaire 2016-2017, 61 étudiants français ont rejoint l’Université Polytechnique de Hong Kong, et 39 ont fait chemin inverse. Le total des échanges entre PolyU et la France est en augmentation de 20% par rapport à l’année 2015-2016.

The Hong Kong University of Science and Technology (HKUST)

Nombre de partenariats universitaires identifiés : 25
Flux annuel (2014/2015-2016/2017) HK vers FR : ~ 55 étudiants
Flux annuel (2014/2015-2016/2017) FR vers HK : ~ 57 étudiants

L’Université des Sciences et Technology de Hong Kong a accueilli sur l’année universitaire 2016-2017 60 étudiants français et a permis à 48 de ses étudiants de rejoindre la France, principalement dans des filières en commerce, management, sciences et ingénierie. Parmi la quinzaine de partenaires de HKUST, les principaux sont le Grenoble Institute of Technology, l’Insitut Supérieur d’Electronique de Paris, KEDGE Business School ou encore NEOMA Business School, qui à eux seuls comptent plus de la moitié de ces échanges.

Notons l’existence de trois partenariats forts entre HKUST et des établissements français : un double diplôme de master avec CentraleSupelec (entreprenariat et innovation), un double diplôme de master avec l’ENAC (ingénierie aéronautique) et un double de diplôme avec HEC.
Enfin, le France HKUST Innnovation Hub (2017) a pour vocation de catalyser le développement de partenariats universitaires, recherche et industriels.

Hong Kong Baptiste University (HKBU)

Nombre de partenariats universitaires identifiés : 27
Flux annuel (2014/2015-2017/2018) HK vers FR : ~ 33 étudiants
Flux annuel (2014/2015-2017/2018) FR vers HK : ~ 49 étudiants

A l’instar de la majorité des universités hongkongaises, les échanges entre la France et l’université Baptiste de Hong Kong se concentrent dans les filières de commerce et management. HKBU compte désormais 27 partenaires en France qui reçoivent chaque année une trentaine d’étudiants hongkongais (29 pour l’année 2016-2017) et qui en envoient plus de 40 (43 pour l’année 2016-2017, forte hausse à 62 pour l’année 2017-2018). A noter qu’en 2017, HKBU a signé 3 nouveaux partenariats avec les Instituts d’Études Politiques d’Aix, de Grenoble et de Lyon, notamment via la filière d’Etudes Européennes.

Bilan

De manière globale, il apparait que ces dernières années ont vu la mobilité des étudiants de la France vers les universités hongkongaises se stabiliser à avec un flux estimé à 350 étudiants par an. Le flux d’étudiants des universités hongkongaises vers les établissements français est de 300 étudiants par an. Ce chiffre est amené à baisser dans les prochaines années (et a déjà baissé cette année) notamment à cause d’une diminution du nombre d’élèves hongkongais à l’entrée des universités (69172 candidatures en 2013, 46346 en 2018 selon les statistiques du Joint University Programmes Admissions System – JUPAS-). Ces étudiants se dirigent par ordre de priorité vers des filières de commerce et management, des sciences et de sciences sociales.

Notons enfin que nous estimons le nombre d’étudiants hongkongais par an ayant effectué une mobilité vers la France en dehors des accords universitaires à 150. Ce chiffre est stable et n’est pas affecté par la baisse structurelle.

Rédacteurs : Simon MULLER, Justine ONG, Oscar CHAN et F. Bretar

PLAN DU SITE