Suivi des migrations dues au changement climatique grâce aux téléphones mobiles

Espagne

Actualité
Espagne | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique | Big Data
4 juillet 2018

Des chercheurs espagnols ont développé un système qui permet le suivi des déplacements humains occasionnés par le changement climatique grâce aux empreintes laissées par les téléphones portables.

Les catastrophes naturelles telles que les tremblements de terre et les inondations sont à l’origine de mouvements de populations à mesure que les personnes concernées sont contraintes de trouver des zones sécurisées ou de suivre les instructions gouvernementales. Pour la première fois, des experts espagnols ont appliqué le système de suivi de flux migratoires via téléphones portables à un phénomène à plus long terme comme le changement climatique. Les déplacements ont pu être capturés et modélisés au moyen de tweets géolocalisés et de répertoires téléphoniques.

L’étude a instrumentalisé les traces cryptées des téléphones portables afin de prédire les flux migratoires qui se sont produits à La Guajira, au Nord-Est de la Colombie, frappée par une grave sècheresse en 2014. Les prédictions ont été fondées non seulement sur les caractéristiques propres à la population et la distance entre lieu d’origine et lieu de destination, mais aussi sur les opportunités économiques et le climat de la zone de destination. 10% de la population s’est déplacée pendant la sècheresse et le climat des zones de destination est un paramètre d’influence minoritaire dans la décision d’émigrer. En revanche, les flux ont convergé vers les milieux urbains qui offrent d’avantage d’opportunités économiques et un accès facilité à l’eau et à la nourriture.

Grâce aux empreintes des téléphones mobiles, on estime à plus de 60% le taux de réussite dans la caractérisation de ces migrations, tant en ce qui concerne le nombre total de personnes émigrantes que le lieu de destination.

Source

“Rastrean con móviles las migraciones debidas al cambio climático”, Madri+d, 27/06/2018

Lien d’intérêt

“Modeling human migration patterns during drought conditions in La Guajira, Colombia”, ACM SIGCAS Conference on Computing and Sustainable Societies (COMPASS ‘18), June, 20th – 22nd 2018

Rédacteurs

Cécile Malavaud – cecile.malavaud[a]diplomatie.gouv.fr

Auriane Mazeran – auriane.mazeran[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE