Les nanoparticules d’argent sont toxiques pour les organismes aquatiques

Espagne

Actualité
Espagne | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
26 octobre 2018

Une étude réalisée par des scientifiques de l’Université du Pays Basque, dont les résultats ont été publiés dans Science, révèle que les particules d’argent dissoutes dans l’eau provoquent des troubles dans l’organisme des espèces aquatiques.

L’expérience a été conduite sur trois groupes d’une cinquantaine de poissons, qui ont été respectivement placés dans une piscine remplie de nitrate d’argent, une seconde avec des nanoparticules d’argent de 20nm, et une troisième avec de l’eau claire.

Après 21 jours d’exposition à l’argent, puis six mois dans l’eau claire, les analyses des branchies et du foie révèlent que le contact avec l’argent a causé une inflammation. L’argent soluble a un effet plus rapide, qui se détecte dès le troisième jour d’exposition, affectant 410 séquences génétiques. Les nanoparticules d’argent, quant à elles se détectent, au bout de 21 jours, et touchent 799 séquences, d’où un effet plus fort.

L’argent est de plus en plus présent dans les produits de consommation industriels, si bien que le risque d’inflammation des organismes aquatiques est en constante augmentation.

Sources

“Las nanopartículas de plata son tóxicas para los organismos acuáticos”, SINC, 24 de septiembre de 2018

Liens d’intérêt

“Waterborne exposure of adult zebrafish to silver nanoparticles and to ionic silver results in differential silver accumulation and effects at cellular and molecular levels”, Science, September 2018

Rédacteurs

Cécile Malavaud – cecile.malavaud[a]diplomatie.gouv.fr
Margot Buzaré – margot.buzare[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE