Les lois de la physique classique remises en cause par le développement des cellules tumorales

Espagne

Espagne | Science de la matière : matériaux, physique, chimie, optique
2 de noviembre de 2018

Des chercheurs de l’Institut de Bioingénierie de Catalogne et de l’Université de Barcelone ont découvert que le développement des cellules tumorales n’obéissait pas aux règles de la physique classique. Dans un article publié dans Nature, les scientifiques repensent les conditions dans lesquelles les tumeurs initient la métastase.

Une technologie inédite élaborée par le groupe de Trepat a permis de découvrir que les tumeurs étaient régies par des lois qui divergent de la physique classique. En effet, à la différence des fluides passifs, les cellules sont capables d’auto-produire des forces, et de transformer les tumeurs en fluides actifs. L’expansion de la tumeur sur une surface a donc nécessité une nouvelle théorie physique, que les chercheurs ont nommé « mojado activo » (littéralement mouillage actif).

Généralement, les cellules tumorales se séparent et s’intègrent à leur environnement. Tandis que la tumeur grandit, l’environnement se modifie et la quantité, ainsi que la gravité, du collagène augmente. Ces changements déséquilibrent les forces présentent dans la tumeur, provoquant une dispersion des cellules.

Cette découverte met en évidence l’importance des forces physiques chez les métastases, et permet d’envisager le développement de thérapies pour mieux comprendre et traiter les tumeurs.

Sources

“La expansión de células tumorales desafía la física actual”, SINC, 24 de septiembre de 2018

Liens d’intérêt

“Active wetting of epithelial tissues”, Nature, September 2018

Rédacteurs

Cécile Malavaud – cecile.malavaud[a]diplomatie.gouv.fr
Margot Buzaré – margot.buzare[a]diplomatie.gouv.fr

MAPA DEL SITIO