Les 8 femmes scientifiques espagnoles les plus influentes

Espagne

Actualité
Espagne | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
9 mars 2018

Moins connues et médiatisées que leurs collègues masculins, voici les noms de 8 scientifiques espagnoles qui ont réalisé un travail inestimable et qui mérite d’être reconnues :

1. Margarita Salas – Pionnière de la recherche en biochimie et en biologie moléculaire en Espagne, elle a mené ses travaux à une époque où la recherche scientifique existait à peine en Espagne. Elle a déposé l’un des brevets les plus rentables jusqu’à présent : l’ADN polymérase, une protéine qui intervient dans la duplication de l’ADN.

2. María Blasco –Biologiste spécialisée dans l’étude des télomères – extrémités des chromosomes dans lesquelles s’organisent notre ADN – et de la télomérase, l’enzyme qui les contrôlent. Elle dirige également l’une des institutions scientifiques espagnoles les plus reconnues au niveau international : le Centre National de Recherches Oncologiques (Centro Nacional de Investigaciones Oncológicas – CNIO).

3. Rosa Ménendez – Chimiste de formation, spécialiste du graphène, elle est devenue il y a quelques semaines la première femme présidente du Conseil Supérieur de Recherches Scientifiques (Consejo Superior de Investigaciones Científicas – CSIC), la plus grande institution scientifique du pays.

4. Gabriela Morreale – Décédée fin 2017, elle fut endocrinologue et passa sa vie à démontrer comment la carence en iode peut nuire à la santé des individus, une problématique d’autant plus importante en Espagne que le type de sol rend les aliments particulièrement pauvres en iode. Elle est reconnue pour avoir créé le test néonatal du buvard, administré à des milliers de nouveau-nés pour prévenir contre les carences nutritionnelles qui pourraient donner lieu plus tard à des troubles du développement physique ou mental.

5. Marta Macho – Mathématicienne et professeur de topologie et de géométrie à l’université du Pays Basque, elle a remporté la médaille de la société royale mathématique espagnole en 2015. Elle est plus connue encore comme la figure de proue de « Femmes de sciences » (Mujeres con ciencia), un projet de divulgation scientifique qui met en lumière les biographies et travaux de chercheuses connues comme de celles que l’histoire a oublié.

6. Paloma Domingo – Astrophysicienne et informaticienne à l’Université Carlos III, elle est directrice de la Fondation Espagnole pour la Science et la Technologie (Fundación Española para la Ciencia y la Tecnología – FECYT), qui est en charge de la communication vers le grand public de tous résultats scientifiques.

7. Alicia Calderón Tazón – Experte en physique des particules, elle est membre de l’équipe qui a découvert le boson de Higgs.

8. Elena García Amanda – Ingénieure et spécialiste en robotique, elle a créé le premier exosquelette pour enfant qui souffrent de maladies neurodégénératives ou de lésions de la moelle épinière. Elle a fondé depuis sa propre entreprise d’exosquelettes.

Source

“Las 8 mujeres más influyentes de la ciencia en España”, Trendencias, 28/02/2018

Lien d’intérêt

"Les femmes de science célébrées et commémorées par le journal el País", El País 09/02/2018

Rédacteur

Cécile Malavaud – cecile.malavaud[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE