Découverte d’une nouvelle méthode pour améliorer la connaissance des systèmes dynamiques imprévisibles

Espagne

Actualité
Espagne | Science de la matière : matériaux, physique, chimie, optique
26 septembre 2018

Des chercheurs de l’Université Rey Juan Carlos ont développé une méthode pour reconnaître la propriété de Wada au sein des systèmes dynamiques. Selon l’étude publiée dans Scientific Reports, Nature, cette propriété mathématique aurait un grand impact sur le caractère imprévisible des systèmes dynamiques.

En 1917, le mathématicien japonais Kunizo Yoneyama démontre qu’il est possible de représenter une frontière unique commune à trois territoires, pourtant séparés. Les bassins de Wada apparaissent dans une multitude de systèmes physiques.

Le souci est que, jusqu’ici, reconnaître la propriété de Wada était une opération complexe. Cette étude récente présente justement une nouvelle méthode simple pour vérifier si les bassins d’attractivité d’un système possèdent, oui ou non, la propriété de Wada. En effet, lors du mélange des bassins, les couleurs varient (jaune = rouge +vert, violet = bleu + rouge). Seules les frontières qui délimitent les couleurs restent identiques, et cela malgré les différents mélanges : elles possèdent donc la propriété de Wada.

Par ailleurs, les scientifiques se sont efforcés de mettre en place cette méthode à partir d’un ordinateur classique, capable de reconnaître la propriété en quelques secondes. C’est une grande avancée, d’autant plus que cette propriété est très utile pour mieux comprendre et prédire le fonctionnement des systèmes dynamiques chaotiques.

Sources

« Nueva forma de identificar sistemas físicos imprevisibles », SINC, 16 de julio de 2018

Liens d’intérêt

« Ascertaining when a basin is Wada : the merging method, Nature, 02 July 2018

Rédacteurs

Cécile Malavaud – cecile.malavaud[a]diplomatie.gouv.fr
Margot Buzaré – margot.buzare[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE