Un nouveau langage harmonique décode les effets du LSD

Danemark

Brève
Danemark | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
2 février 2018

Morten Kringelbach, professeur à de l’université d’Aarhus [1], codirige une équipe de recherche internationale qui a mis en évidence l’impact du LSD (diéthylamide de l’acide lysergique) sur le cerveau. Puissante drogue hallucinogène, le LSD a été synthétisé par Albert Hofmann en 1938 pour stimuler les systèmes respiratoires et circulatoires. Les mécanismes sous-jacents aux effets du LSD ont longtemps été méconnus. Pour décoder ces effets, l’équipe du Pr. Kringelbach utilise un nouveau langage harmonique de l’activité cérébrale. Notre cerveau expérimente chaque jour de nombreux états de conscience. Chaque état de conscience émet des ondes cérébrales d’une gamme de fréquence particulière. En analysant ces fréquences, les chercheurs peuvent ainsi visualiser, de manière indirecte, l’activité cérébrale. Le docteur Selen Atasoy explique : « Ce que le LSD fait à votre cerveau ressemble à une improvisation de Jazz. (…) Votre cerveau combine beaucoup plus de ces ondes harmoniques spontanément mais de façon structurée, tout comme l’improvisation des musiciens de Jazz qui enchaînent des notes de façon spontanée, mais non aléatoire ». Selon le docteur Robin Carhart-Harris, ces résultats démontrent que le LSD crée un état de conscience très diversifié et très ordonné à la fois. Ces résultats peuvent ainsi expliquer l’inhabituel état de conscience ressenti sous ces drogues psychédéliques. Grâce à ces travaux de décomposition harmonique, les chercheurs espèrent pouvoir extraire la signature d’autres états mentaux comme le sommeil, l’anesthésie, les troubles de la conscience ou les troubles neurologiques.

[1] MIB, Center for Music in the Brain, est un centre de recherche interdisciplinaire de l’université d’Aarhus et l’Académie royale de musique


“Connectome-harmonic decomposition of human brain activity reveals dynamical repertoire re-organization under LSD”, Scientific Reports, 15 décembre 2017

“A new harmonic language decodes the effects of LSD - new publication in Scientific Reports”, Aarhus Universitet, 18 décembre 2017


Auteurs : Pierre Leprince (plp[a]institutfrancais.dk), Nathalie Avallone (na[a]institutfrancais.dk)

PLAN DU SITE