Publication de la liste des projets soutenus par le Conseil danois pour la recherche indépendante

Danemark

Actualité
Danemark | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Sciences Humaines et sociales | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement | Agronomie et alimentation | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil | Science de la matière : matériaux, physique, chimie, optique | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
1er juin 2017

Le Conseil danois pour la recherche indépendante a annoncé la liste des 200 projets de recherche qu’il financera en 2017. Détail de la répartition de ces projets par domaine et par institution de recherche.

Le Conseil danois pour la recherche indépendante (DFF - Det Frie Forskningsråds) finance chaque année des projets de recherche qui renforcent la qualité et l’internationalisation de la recherche danoise dans tous les domaines. Le DFF a communiqué début mai la liste des financements attribués dans le cadre de ses deux derniers appels à projet (automne 2016 et printemps 2017). Deux cents projets ont été retenus pour une enveloppe totale d’environ 86,5 millions €*.

Répartition des bourses DFF par domaine de recherche
Technologie et productionSciences médicalesSciences socialesSciences humainesSciences naturellesTotal
Total de projets 49 + 1 [1] 62 21 16 51 200
Financement total (millions €)* 25,4 20,3 7,8 11,5 21,5 86,5
Montant moyen par projet (millions €)* 0,518 0,327 0,371 0,719 0,422 0,433

* Taux de conversion : 1 DKK = 0,135 €

Les projets dans les sciences (médicales et naturelles), les technologies et l’ingénierie (STI) sont de loin les plus représentés. Les sciences humaines et sociales sont mal classées en termes de nombre de projets soutenus. Cependant, ce sont dans les sciences humaines que le montant moyen accordé par projet est le plus élevé. Cette situation peut sembler paradoxale. Elle ne s’explique pas par une proportion particulièrement élevée de projets transversaux (faisant appel à des partenaires scientifiques ou techniques) ; sur les 16 bourses attribuées en sciences humaines, 3 seulement concernent des projets pluridisciplinaires [2] et leurs montants ne sont pas particulièrement plus importants que les autres.

Les projets de recherche en sciences médicales sont les plus nombreux ; ils représentent 31% des projets soutenus. Cela semble assez logique, dans la mesure où le secteur médical et pharmaceutique est l’un des grands domaines d’excellence du Danemark. L’enveloppe moyenne accordée par projet dans ce secteur est toutefois la plus faible. Ceci s’explique sans doute par le fait que des fondations privées, très actives au Danemark, financent déjà largement ce domaine (Fondations Novo Nordisk, Villum, Lundbeck, …). La DFF pourrait ainsi choisir de favoriser d’autres secteurs moins dotés par ailleurs.

Répartition des financements DFF par domaine et par institution de recherche (porteur de projet)
Technologie et productionSciences médicalesSciences socialesSciences humainesSciences naturellesTotal
DTU 20 1 0 0 4 25
Université de Copenhague 15 24 5 7 20 71
Université d’Aahrus 5 14 3 4 15 41
Université du Sud-Danemark (SDU) 3 5 5 1 9 23
Université d’Aalborg 7 0 1 0 1 9
Université de Roskilde 0 0 0 1 1 2
Copenhagen Business School (CBS) 0 0 4 0 0 4
CHUs et hôpitaux 0 14 0 0 0 14
Autres institutions de recherche et musées 0 4 3 3 1 11

En termes d’institutions soutenues, l’université de Copenhague arrive très en tête. Elle est suivie par l’université d’Aarhus. L’université technique du Danemark arrive en troisième position quasiment à égalité avec l’université sud-Danemark. Cette répartition est cohérente avec la taille des universités et leur nombre de chercheurs. En outre elle concorde avec la répartition des dix nouveaux centres d’excellence sélectionnés par la Fondation danoise pour la recherche fondamentale [3].


[1] Un projet supplémentaire est transversal avec le domaine des sciences médicales

[2] Projets : "Ice Age. Entangled Lives, Times, and Ethics in Fertility Preservation" ; “Resilience and breakpoints – exploring linkages between societal, agricultural and climatic changes in Iron Age Denmark” ; “Typeface Legibility for Visually Impaired Readers”.

[3] Voir l’article "La Fondation danoise pour la recherche fondamentale sélectionne 10 nouveaux centres d’excellence", A. David, N. Avallone, 02/05/2017, France Diplomatie, http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/diplomatie-scientifique/veille-scientifique-et-technologique/danemark/article/la-fondation-danoise-pour-la-recherche-fondamentale-selectionne-10-nouveaux


Sources  :


Auteurs  : Alexis David (ad[a]institutfrancais.dk), Nathalie Avallone (na[a]institutfrancais.dk)

PLAN DU SITE