Nouvelle stratégie danoise sur les drones

Danemark

Actualité
Danemark | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil
20 octobre 2016

Le Danemark, conscient du fort potentiel de développement du secteur des drones, a émis en septembre 2016 une stratégie visant notamment à développer l’expertise danoise dans le domaine. En parallèle, le gouvernement élabore une réglementation afin d’encadrer l’usage commercial des drones, et de renforcer la sécurité et la protection de la vie privée.

Le secteur des drones est en pleine expansion dans le monde depuis quelques années, aussi bien dans le domaine militaire que civil, de la recherche ou des loisirs. Le gouvernement danois, conscient du fort potentiel économique de ce secteur, a émis en septembre 2016 une stratégie visant notamment à favoriser les transferts de connaissances et de technologies en établissant des liens entre les entreprises et les chercheurs. Le ministère danois de l’Éducation et de la Recherche a également décidé d’attribuer environ 4 millions € pour la création d’une infrastructure de recherche sur les drones, commune aux universités d’Aarhus, d’Aalborg et d’Odense. De plus, le gouvernement a financé l’aéroport d’Odense pour qu’il devienne un centre international de test sur les drones et leurs technologies.

La nouvelle stratégie du Danemark sur les drones est articulée autour de 6 grands axes :

  • Renforcement de la recherche et développement sur les drones et leurs technologies
  • Création de centres de tests sur les drones attractifs au niveau international
  • Promotion de l’utilisation des drones dans le secteur public
  • Développement des formations liées au développement et à l’utilisation des drones
  • Renforcement de la participation danoise dans le cadre de la mise en œuvre de standards internationaux
  • Internationalisation de la recherche et des compétences danoises sur les drones
    La stratégie liste également 23 initiatives telles que des formations spécifiques à l’utilisation des drones auprès de l’Agence danoise de gestion des crises ou d’écoles spécialisées, la création d’un groupe de travail pour assurer le tenue régulière de tests sur les drones à l’aéroport d’Odense, etc.

Parallèlement, une nouvelle législation sur le survol des drones civils est à l’étude sous la houlette du ministère des Transports et du Bâtiment. Elle devrait établir un certain nombre de règles concernant l’usage commercial des drones, la sécurité et la protection de la vie privée.

À titre d’information, le vol de drones civils est réglementé en France depuis 2012. Le dispositif réglementaire est en train de s’étoffer au fil des mois et la législation rattrape progressivement son retard dans le domaine. Ce durcissement vise à encadrer l’usage des drones et d’assurer la sécurité de tous, sans pour autant étouffer une filière en plein essor. Les députés ont ainsi adopté, à la quasi-unanimité en septembre 2016, une proposition de loi visant à encadrer davantage l’utilisation des drones civils. Des craintes particulières concernent en effet les nombreux survols illégaux, les risques d’espionnage ou d’attentats.
Certaines mesures existent déjà ou entreront en application en 2017 : survol d’une zone interdite [1] passible de six mois d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende, fabricants contraints à intégrer un système d’enregistrement électronique dans leurs appareils, limitation des performances, etc.

[1] Voir la carte des sites interdits sur : www.data.gouv.fr/fr/reuses/legislation-sur-les-drones-zone-de-vol-autorisee-pour-piloter-un-drone

Sources :

Auteurs  : Alexis David (ad[a]institutfrancais.dk), Nathalie Avallone (na[a]institutfrancais.dk)

PLAN DU SITE