Le recul de la banquise pourrait ralentir la croissance de la toundra

Danemark

Brève
Danemark | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
30 novembre 2017

La communauté scientifique a longtemps admis que le réchauffement climatique favoriserait la réduction de la banquise et parallèlement la croissance de la végétation dans la toundra. Les travaux de Mads Forchhammer, chercheur de l’université du Svalbard et de l’initiative Greenland Perspective, suggèrent que les relations entre la banquise et la végétation seraient finalement plus complexes que prévu. De nombreux autres facteurs pourraient influencer la croissance des plantes dans la région Arctique : le pâturage des caribous et des bœufs musqués, la sécheresse, la conservation du pergélisol et l’humidité du sol. À long terme, le recul de la banquise pourrait donc avoir un effet négatif sur la croissance annuelle de certaines plantes arctiques.

“Retreating sea-ice may lead to declined growth of tundra shrubs”, University of Copenhagen, 06 septembre 2017, http://greenlandperspective.ku.dk/news/2017/retreating-sea-ice-may-lead-to-declined-growth-of-tundra-shrubs/


Auteurs : Pierre Leprince (plp[a]institutfrancais.dk), Nathalie Avallone (na[a]institutfrancais.dk)

PLAN DU SITE