Le prochain projet spatial danois prêt pour 2018

Danemark

Brève
Danemark | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
20 décembre 2017

Adopté en 2016 par le parlement danois, la stratégie nationale du Danemark pour l’espace ambitionne notamment d’augmenter le taux de réussite des candidatures danoises dans le financement des programmes spatiaux d’Horizon 2020 (de 0.95% à 2.5%) [1] . Dans ce contexte, le dispositif d’observation de la Terre pour l’étude de l’impact des orages violents sur l’atmosphère terrestre, l’Atmosphere Space Interactions Monitor (ASIM), devrait être lancé le 13 mars prochain depuis le Centre spatial Kennedy. Bien que le projet soit mené par l’Agence spatiale européenne, la communauté scientifique danoise est fortement impliquée dans la collaboration. L’entreprise danoise Terma est dépositaire de la partie technique du projet. Le département Espace de l’université technique du Danemark (DTU Space) est associé au développement de certains instruments tandis que l’Institut météorologique danois (DMI) participe à l’interprétation des données. L’ASIM observera et photographiera les décharges électriques produites par les orages. Connus sous le nom de phénomènes lumineux transitoires, ces éclairs lumineux se manifestent dans la stratosphère et la mésosphère.

“Denmark’s next space project ready in March 2018”, DTU Space, 22 Novembre 2017, http://www.space.dtu.dk/english/news/Nyhed?id={21C79B4F-A5EE-4E85-9897-8CF2572D5F85

[1] Denmark’s National Space Strategy, Juin 2016


Auteurs : Pierre Leprince (plp[a]institutfrancais.dk), Nathalie Avallone (na[a]institutfrancais.dk)

PLAN DU SITE