Développement de « pesticides intelligents » par une équipe de la province du Hefei

Chine

Actualité
Chine | Agronomie et alimentation
16 octobre 2017

Des scientifiques chinois ont développé des pesticides pouvant être contrôlés et réutilisés, une fois pulvérisés dans le sol.

L’étude a été effectuée par une équipe menée par le Professeur WU Zhengyan du Technical Biology Institute, appartenant au Hefei Institute of Physical Science de l’Académie des Sciences Chinoises.

Dans leur étude publiée dans le journal Chemical Engineering, les chercheurs ont formulé un additif sensible au pH contenant de la diatomite, de l’oxyde de magnésium et de fer et du chitosan. Mélangé au pesticide, l’additif enveloppe le pesticide et agit comme une barrière. En conditions acides, cette barrière se dissout et libère le pesticide. La libération du pesticide mélangé à cet additif peut ainsi facilement être ajustée par modification du pH.

Alors que plusieurs cycles de pulvérisation sont nécessaires dans l’agriculture conventionnelle, une seule pulvérisation de pesticide suffit avec ce nouveau procédé. Pendant la croissance de la plante, les agriculteurs pulvérisent simplement un acide faible permettant de contrôler l’effet du pesticide.

Selon le Professeur WU, l’agriculture en Chine repose massivement sur l’utilisation de pesticides dont la quantité est estimée à plus d’un million de tonnes par an. Cependant, moins de 40% de ces pesticides ont un réel effet sur les cultures. Le reste est simplement rincé, entraînant une contamination du sol et de l’eau.

Grâce au magnétisme de l’additif, le pesticide peut être récupéré du sol et de l’eau. Les résultats des tests ont montré un taux de récupération de 30%.

De plus, selon l’étude financée par la Fondation Nationale des Sciences Naturelles de Chine et l’Académie des Sciences Chinoises, le nano-pesticide a une capacité d’adhérence élevée sur les surfaces fragiles et l’épiderme des parasites.

D’après le Professeur WU, il est encore tôt pour commercialiser les résultats car le coût des nanomatériaux et du recyclage est trop élevé pour les agriculteurs. Suite à cette étude, leurs recherches vont s’orienter vers l’amélioration de l’additif pour le rendre plus efficace et plus économique.

Sources

http://english.cas.cn/newsroom/news/201709/t20170913_183077.shtml

Rédacteur

Laurence HUNG : laurence.hung[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE