Assistance de l’intelligence artificielle dans les enquêtes policières et les affaires juridiques

Chine

Actualité
Chine | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
15 février 2019

La Cour Intermédiaire n°02 de Shanghai adopte officiellement une technologie d’intelligence artificielle pour la conduite de procès.

La Cour Intermédiaire a utilisé mercredi 23 janvier 2019 le « Système 206 » (développé conjointement par la société iFlytek et les organismes judiciaires et de sécurité du gouvernement chinois).

Le Système 206 a vocation, selon Guo Weiqing (président de la Cour Intermédiaire en question), à « être un système intégré d’assistance dans les affaires criminelles ».

Le logiciel peut accepter des commandes verbales et afficher les informations pertinentes lors d’une enquête ou d’un procès. Il peut également faire la transcription des échanges au cours du procès et identifier les intervenants et leurs rôles (procureur, juge, défense…). A la demande de ces intervenants, le système affiche les preuves pertinentes (enregistrement vidéo, rapport psychiatrique…) dans la prise de décision.

Les traces de collecte de preuves de 102 différentes affaires ont été injectées dans le logiciel pour aider la police à réduire les failles et omissions lors du processus d’obtention de preuves. Il est également équipé de modèles pour optimiser les interrogatoires et générer les enregistrements à la suite d’une enquête le cas échéant.

Le 06 février 2017, la Commission politique et judiciaire du comité central du Parti communiste chinois a confié à Shanghai la tâche de développer un système d’assistance par l’intelligence artificielle pour les affaires pénales. Ces dernières années, des réformes judiciaires utilisant des technologies intelligentes ont été mises en œuvre pour permettre aux cours et tribunaux chinois d’avoir accès à la base de données centrale de documents juridiques du pays.
Dans ce système de tribunaux intelligents, le pays disposait des données de 122 millions d’affaires et plus de 6 millions d’enregistrements de procès à la fin de 2017.

Pour plus d’informations :

  1. [https://www.sixthtone.com/news/1003496/shanghai-court-adopts-new-ai-assistant]
  2. [http://www.chinadaily.com.cn/a/201901/24/WS5c4959f9a3106c65c34e64ea.html]

Rédaction : Srikanth Ramanoudjame, chargé de mission pour la science et la technologie au consulat de Canton, srikanth.ramanoudjame[at]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE