L’Université de Colombie Britannique annonce le lancement du premier cursus canadien en blockchain.

Canada

Brève
Canada
27 juin 2019

UBC a annoncé début juin 2019 le lancement du premier cursus universitaire canadien consacré à la blockchain. Co-financé par des entreprises, ce programme vise à développer les applications industrielles de cette nouvelle technologie.

La blockchain est une technologie informatique émergente permettant d’effectuer une écriture comptable d’opérations numériques, dont le point fort est d’impliquer de nombreux intervenants, ce qui rend la fraude quasi-impossible. Une fois entrée dans la chain, l’information ne peut pas être écrasée ou falsifiée. La blockchain est ainsi utilisée pour sécuriser le digital, et notamment la monnaie bitcoin. La blockchain est cependant une technologie de pointe très récente, dont les usages sont encore émergents.
L’Université de Colombie Britannique (UBC) s’intéresse de plus en plus à la blockchain, avec le cluster de recherche Blockchain@UBC, créé en 2017. Ce cluster s’intéresse plus particulièrement à la question « comment les technologies émergentes peuvent-elles être exploitées au profit des Canadiens ? », et regroupe aujourd’hui 35 partenaires académiques, plus de 400 étudiants, et soutient 14 projets de recherche. En complément de la recherche scientifique sur la blockchain et ses usages, Blockchain@UBC entend également développer ses missions d’enseignement. En plus de ses ateliers ponctuels et de son programme d’été, UBC souhaite développer la blockchain comme discipline dans son offre de cours universitaire.
Le 11 juin 2019, UBC a en effet annoncé le lancement d’un cursus en blockchain pour les étudiants titulaires d’un master ou d’un doctorat, devenant ainsi la première université canadienne à proposer une formation universitaire sur la blockchain. Ce cursus intitulé « blockchain training path » sera multidisciplinaire, orienté vers les applications de la blockchain en santé, environnement, énergie… et a pour objectif de former 139 étudiants sur 6 ans. Le début des cours est annoncé pour janvier 2020.
Ce cursus est co-financé par de nombreux partenaires privés. Quinze compagnies, dont l’entreprise pharmaceutique Boerhinger Ingelheim Ltd, offrent un financement privé de 1,1 millions de dollars canadiens (737K€) ; auxquels s’ajoute la contribution de Mitacs de 1,3 millions de dollars canadiens (871K€) sur 6 ans. L’objectif est ainsi de financer sur cette durée près de 156 stages et projets de recherches post-doctorales, et de répondre aux besoins du secteur en recherche et applications de la blockchain.
"Ce tout premier cursus canadien en blockchain accompagnera la métamorphose du domaine de la blockchain au Canada et à l’international," a déclaré Victoria Lemieux, maître de conférences et co-fondatrice du cluster. "Cette initiative permettra aux étudiants de développer leurs compétences dans cette technologie de pointe, un secteur au développement rapide et moteur de la croissance économique, qui fait pourtant face à un manque criant de personnel qualifié".

Sources :

Rédacteurs :

  • Fabien Agenes, Attaché de Coopération Scientifique et Universitaire du Consulat Général de France à Vancouver
  • Louise Hauchard, Service de Coopération Scientifique et Universitaire du Consulat Général de France à Vancouver

PLAN DU SITE