« Initiative des supergrappes d’innovation » (ISI) : le dossier « Digital Technology » de la Colombie Britannique présélectionné

Canada

Brève
Canada | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
18 décembre 2017

Le 22 mars 2017, le gouvernement fédéral a annoncé qu’il allait investir 950 millions de dollars sur 5 ans pour la création de 5 super clusters. Cette initiative est la première en son genre au Canada, ouvrant la voie à de nouvelles formes de partenariats. La Colombie Britannique a postulé pour accueillir un « Digital Technology Supercluster ».

Un groupe de travail s’est constitué au printemps 2017 autour de Bill Tam (ancien CEO de BC Tech Association) et Greg Caws (conseiller du Premier Ministre pour l’innovation) et plusieurs réunions de travail ont été organisées . Afin d’appuyer sa candidature, la Colombie Britannique a fait appel à Monitor Deloitte, un cabinet en conseil stratégique, qui a établi un rapport faisant l’état des lieux des forces et du potentiel de la province. Ce dernier s’est développé autour de trois points centraux.

Tout d’abord, l’accent a été mis sur la capacité de la Colombie Britannique à accueillir un secteur technologique mondialement compétitif. En effet, le secteur des technologies s’y développe plus vite que dans d’autres régions du Canada et il représente plus de 26 milliards de dollars de chiffre d’affaires par an ainsi que plus de 150,000 emplois. La province héberge 3 des 5 licornes Canadiennes (start-ups valorisées à plus de 1 milliard de dollars) : Slack, Hootsuite, Aviglion, et des entreprises locales comme SAP ou Bardel ont aussi rencontré un grand succès à l’international. Elle attire de nombreuses compagnies internationales telles que Disney, Microsoft, Nintendo, Boeing ou encore Electronic Arts.

Ensuite, le rapport démontre que la Colombie Britannique a une solide implantation dans le domaine des technologies numériques et le soutient fermement. Ainsi, les effets spéciaux des plus grosses productions mondiales (Star Wars) ainsi que les meilleurs jeux vidéos (FIFA Soccer) sont créés en Colombie Britannique. Dans le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche, la Colombie Britannique occupe une position de leader ; ses universités attirent plus de 800 millions de dollars de subventions annuelles pour la recherche. Parmi elles se trouvent 2 des 3 meilleures universités canadiennes en développement de logiciels (SFU et UBC). La région est par ailleurs la porte d’entrée de l’Asie, avec qui elle entretient de fortes connections économiques (33% de ses échanges) et culturelles, sans pour autant négliger son voisin américain, plus particulièrement l’Etat de Washington avec le Cascadia Innovation Corridor qui facilite les échanges tant financiers que de talents. Cela a notamment favorisé l’installation d’entreprises comme Microsoft et Amazon à Vancouver.

Enfin, le rapport met en exergue l’avantage concurrentiel et la création d’emplois du futur que l’établissement d’un super cluster numérique en Colombie Britannique pourra engendrer. Le Digital Technology Supercluster pourrait ainsi non seulement transformer les industries traditionnelles, mais aussi renforcer les collaborations régionales et intersectorielles (par exemple, entre les entreprises, les universités et le secteur public). Il augmenterait les investissements des entreprises en R&D, promouvrait les échanges et collaborations avec l’Asie et permettrait de créer un puissant écosystème canadien d’innovation en s’appuyant sur ses collaborations avec les autres régions canadiennes.

Ce rapport a constitué « l’épine dorsale » du dossier déposé auprès du gouvernement fédéral fin juillet 2017. Il a su convaincre les évaluateurs et le « Digital Technology Supercluster » a été présélectionné parmi plus de 50 candidats. Au terme de cette première étape de sélection, les 8 autres dossiers figurant sur la « shortlist » sont :
• « Al-powered Supply Chains Supercluster » (Québec)
• « Building an Advanced Manufacturing Supercluster for Canada » (Ontario)
• « Clean, Low-energy, Effective, Engaged and Remediated (CLEER) Supercluster : Powering Clean Growth Through Mining Innovation » (Ontario, avec le Québec et la Colombie Britannique)
• « Mobility Systems and Technologies for the 21st Century (MOST21) Supercluster (Québec, avec l’Ontario, la Colombie Britannique et les Provinces de l’Atlantique)
• « Ocean Supercluster  » (Provinces de l’Atlantique)
• « Protein Innovations Canada (PIC) Supercluster : Unleashing the Potential of Canadian Crops  » (Saskatchewan)
• « Smart Agri-food Supercluster » (Alberta)
• « Smart, Sustainable and Resilient Infrastructure (SSRI) Supercluster » (Alberta)

Le groupe de travail de Vancouver s’est à nouveau réuni le 1er novembre 2017 et a déposé, le 24 du même mois, son dossier de candidature pour l’étape finale de sélection. Mené par TELUS Communications Inc., le groupe a déjà réuni plus de 70 partenaires du domaine de l’innovation et appelle d’autres entreprises à rejoindre son initiative et à collaborer avec lui via son site internet « digitalsupercluster.ca ».

Sources :

Rédacteurs :

  • Camille RAMAHEFARIVONY, Stagiaire au Service Culturel et Scientifique – Vancouver
  • Anthony LAHAYE, Assistant du Service Culturel et Scientifique
  • Fabien AGENES, Attaché de Coopération Scientifique et Universitaire - Vancouver

PLAN DU SITE