Création d’une base de données en accès libre sur l’écosystème canadien des start-up

Canada

Brève
Canada | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
22 mai 2018

La start-up Hockeystick a entrepris la réalisation d’une base de données en accès libre, qui recense quantité d’informations sur les start-ups, les business angels et les incubateurs. L’objectif : créer de nouveaux liens pour booster le développement économique, déjà en pleine croissance.

Hockeystick, une start-up canadienne, s’est lancé le défi de réaliser une base de données en accès libre, recensant un maximum de données sur le milieu des start-up au Canada. Dans ce pays, l’écosystème d’innovation est en pleine expansion, mais fait face à un problème de taille : il n’est pas facile de s’y repérer et de créer les bons liens d’affaires. Les entrepreneurs manquent souvent de connexions, les Business Angels doivent fournir de nombreux efforts pour entrer en relation avec eux. Ce manque de mise en réseau est dommageable, il limite le potentiel de croissance des start-up.

Partant de ce constat, Hockeystick a entrepris de créer cette database. Aucune donnée privée n’est révélée, mais les informations essentielles sont accessibles : le nom de la compagnie, les sources principales de financement… Hockeystick a déjà recensé pas moins de 7000 start-up, 157 Venture Capitalists, 44 Business Angels, 200 incubateurs et 600 programmes gouvernementaux d’aide au développement.

Raymond Luk, PDG de Hockeystick, espère que ces données pourront créer des liens nouveaux, et pousser encore plus loin l’innovation et la croissance économique ; convaincu des bénéfices du partage de données, il admet que la base réalisée est incomplète, et le sera toujours : il invite donc à la participation, afin que la connaissance de l’écosystème des start-up ne cesse de se préciser. Même si certaines informations exigent une contribution financière pour être obtenues, l’accès à la plus grande partie de cette base de données est gratuit.

Raymond Luk a désormais le projet de réaliser un projet similaire pour les Etats-Unis, et est en discussion avec des investisseurs européens pour qu’ils entreprennent la mise au point d’une base de données comparable en l’Europe. La mise en réseau de l’écosystème des start-up pourrait ainsi s’étendre au-delà des frontières canadiennes.

Sources :
Site de Hockeystick :
Blog Hockeystick
Financial Post- 7 mai 2018

Rédacteur :
Lou Lemoine, Stagiaire au Service de Coopération Scientifique et Universitaire du Consulat Général de France à Vancouver.

PLAN DU SITE