Levure modifiée génétiquement pour la supercanne à sucre

Brésil

Actualité
Brésil | Agronomie et alimentation
30 octobre 2017

L’Institut Agronomique de Campinas (IAC) développe depuis plusieurs années, par croisement de deux variétés de canne à sucre, une supercanne à sucre, appelée aussi canne-énergie, qui vise à augmenter la productivité par la production d’éthanol de deuxième génération et d’énergie.
Pour obtenir les caractéristiques de cette nouvelle canne qui contient, à la différence de la canne conventionnelle, plus de sucres sous les formes glucose et fructose que sous la forme saccharose, des chercheurs du Laboratoire National de Science et Technologie du Bioéthanol (CTBE – CNPEM de Campinas) ont modifié les gènes d’une levure largement utilisée pour la canne classique pour qu’elle puisse les transformer en éthanol. La nouvelle canne produit ainsi du sucre de consommation (saccharose), de l’éthanol (à partir du glucose et du fructose) et de l’énergie à partir de la combustion de la bagasse et des feuilles, en quantités beaucoup plus élevées. En effet, la productivité de cette supercanne est le double de celle de la canne conventionnelle (180t/ha au lieu de 90t/ha).
Ainsi un hectare de canne-énergie produit 8,1 tonnes de sucre, 4,6 mille litres d’éthanol et 20 MW d’énergie électrique, contre respectivement 8,2 tonnes de sucre, 1,7 mille litres d’éthanol et 5,6 MW d’énergie électrique pour la canne conventionnelle.
De plus la nouvelle canne, du fait de ces racines plus développées, est plus résistante à la sécheresse et au piétinement des machines agricoles. Elle participe ainsi à une meilleure utilisation des sols et au développement de la filière de la bioéconomie dont le Brésil est le fer de lance.

Source : http://agencia.fapesp.br/levedura_modificada_aumenta_a_producao_de_acucar_da_canaenergia/26132/

Aurianne Megdoud aurianne.megdoud[a]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE