Le premier faisceau d’électrons circule sur l’accélérateur de particules Sirius

Brésil

Actualité
Brésil | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
2 avril 2019

En novembre 2018, la première phase du projet d’accélérateur de particules brésilien a été achevée. Cette première phase comprenait la fin des travaux de génie civil et la construction du bâtiment abritant toute l’infrastructure de recherche, ainsi que l’achèvement de l’assemblage des deux premiers accélérateurs d’électrons.
La livraison de la deuxième phase du projet qui inclut le démarrage de l’opération Sirius et l’ouverture des six premières bases de recherche pour la communauté scientifique a quant à elle été initiée en mars 2019. En effet, le 8 mars, le premier faisceau d’électrons a circulé au sein de l’accélérateur de particules. La réussite de cette expérimentation est considérée comme une étape importante pour l’implantation de la nouvelle source de lumière synchrotron brésilienne, située dans le Centre National de Recherche sur l’Energie et les Matériaux (CNPEM) à Campinas (São Paulo).
Après la génération initiale et l’accélération d’électrons dans l’accélérateur linéaire (Linac), c’est dans l’amplificateur que les particules circulent pour obtenir de plus en plus d’énergie, jusqu’à atteindre les niveaux appropriés pour générer de la lumière synchrotron. Lorsqu’ils sont "prêts", les électrons sont placés dans l’accélérateur principal (anneau de stockage), où ils restent pendant de longues périodes et réalisent près de 600 000 tours d’anneau par seconde.
La lumière synchrotron est un type de rayonnement couvrant une large gamme du spectre électromagnétique - infrarouge, ultraviolet et rayons X. Elle est produite lorsque des électrons, accélérés à des vitesses proches de celles de la lumière, voient leur trajet dévié par des champs magnétiques. Avec une luminosité élevée, il est capable de révéler des structures, en haute résolution, des matériaux organiques et inorganiques les plus variés, tels que les protéines, les virus, les roches, les plantes, les alliages métalliques et autres.

http://agencia.fapesp.br/primeiro-feixe-de-eletrons-circula-no-acelerador-de-particulas-sirius/30025/

PLAN DU SITE